Les fous d'auto ont l'oeil dans le rétro

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Grand messe pour les passionnés de vieilles voitures. Réunis sur le parking du Palais de la musique et des congrès, ils étaient plus d'une centaine d'accros, hier matin, à exposer leur Pontiac, Jaguar, Ferrari et autres Fiat 500 ou mythique Coccinelle. Un rendez-vous informel, créé il y a quatre ans, qui répond néanmoins à un certain nombre de règles : « Y participe qui veut à partir du moment où il possède une voiture âgée de plus de trente ans ou bien un modèle de sport ou de prestige, explique Claude, l'un de ses organisateurs. Nous tenons par contre à éviter le tuning afin de pouvoir rester fidèles aux origines. » Une volonté partagée par Pierre, propriétaire d'une rutilante Mathis EMY 4 : « Construite en 1933 à la Meinau, elle est la seule recensée dans le monde », s'enthousiasme-t-il. Un hobby qui peut coûter cher, même si les collectionneurs restent discrets à ce sujet. « Il y en a pour tous les budgets, précise Claude. Et puis, il vaut mieux s'occuper de sa voiture que tromper sa femme. »

P. W.

Comme tous les premiers dimanches du mois, ces passionnés de voitures se retrouveront le 5 novembre sur le parking du Palais de la musique et des congrès de Strasbourg entre 10 h et 13 h. Ce rendez-vous est gratuit pour les exposants et les visiteurs.