Liberté, agilité et poésie

Aurélie Marmu
— 
Le Maillon et Pôle Sud reçoivent la compagnie d'Emanuel Gat.
Le Maillon et Pôle Sud reçoivent la compagnie d'Emanuel Gat. — emanuel gat dance

Neuf danseurs survoltés sur une scène nue pour rendre hommage au génie créatif du jazzman américain Thelonious Monk. C'est le défi du chorégraphe d'origine israélienne Emanuel Gat. Ce dernier débarque, à partir de mardi et jusqu'à jeudi, au Maillon, avec sa troupe pour présenter son spectacle événement, Brilliant Corners.

Une musique originale


Le chorégraphe, installé à la Maison de la danse d'Istres depuis 2007, dévoile une œuvre à la fois simple et complexe, inspirée par le célèbre album Brilliant Corners de Thelonious Monk, sorti en 1957, et écouté tout au long du processus créatif. Son idée ? Avec cette pièce, Emanuel Gat demande à ses danseurs de fonctionner tel un «organisme chorégraphique», pour obtenir une pièce parfaite à la gestuelle précise. Pour y parvenir, le metteur en scène propose une partition dansée et pointue à sa compagnie. Son secret : mixer des mouvements fluides à des gestes saccadés, passer de mouvements du quotidien à des figures techniques et jouer la carte du collectif sur scène, tout en singularisant ses danseurs. Côté bande-son, Emanuel Gat signe une musique enlevée. Pour l'occasion, il a travaillé des centaines de samples sur son ordinateur. L'artiste offre un tableau chorégraphique délicat et soigné, évoquant les contradictions de la construction humaine.