Strasbourg

Une canicule en douceur

Une chaleur maîtrisée. Catherine Zuber, adjointe (UPS) au maire en charge de l'Action sociale et de la Santé, a réuni hier les directeurs de maison de retraite de la CUS pour une présentation du bilan du dispositif canicule 2006.

Une chaleur maîtrisée. Catherine Zuber, adjointe (UPS) au maire en charge de l'Action sociale et de la Santé, a réuni hier les directeurs de maison de retraite de la CUS pour une présentation du bilan du dispositif canicule 2006.

Principal motif de satisfaction selon la ville : le recrutement de 51 vacataires, en juillet et août, pour assister le personnel de 21 maisons de retraites de l'agglomération. Evaluée à 80 000 e, « l'opération a permis à des jeunes de rencontrer des personnes âgées, et inversement », s'est félicitée Catherine Zuber. Essentiellement préventif, le plan canicule a connu un pic d'activité entre le 19 et le 28 juillet, quand le thermomètre fleurtait avec les 35 ºC. Neuf jours durant lesquels 1 332 personnes identifiées comme fragiles ont été appelées par les services de la CUS, qui vérifiaient leur bon état de santé. Seule une poignée de cas a nécessité l'intervention d'un médecin.

J. B.