L'improvisation se dessineen cliquant des doigts

Alexia Ighirri

— 

Le public pourra intervenir 
en se connectant au site d'Im@gine.
Le public pourra intervenir en se connectant au site d'Im@gine. — G. vARELA / 20 MINUTES

Allier le théâtre d'improvisation et les nouvelles technologies. C'est le pari, innovant, que s'est lancé le collectif Im@gine avec le spectacle d'Alexandre Matzen et Stéphane Burckel, Improvisation 3.0, joué au PréO d'Oberhausbergen (lire encadré). Comment ? En invitant les spectateurs, à l'aide d'un smartphone ou d'une tablette connectés à Internet et du site d'Im@gine, à choisir les décors, contraintes et personnages qui seront alors imposés aux comédiens sur scène.

Une minute pour voter


« Je crois que ça n'a pas encore été fait, note Alexandre Matzen. Et puis, le spectacle sera aussi plus technologique au niveau du jeu, avec plusieurs plans de caméras et des projections sur grand écran ». Mais c'est bien le public qui, depuis son siège, tirera les ficelles du show. La plupart du temps il pourra choisir l'une des propositions faites sur le site d'Im@gine.

Mieux : il pourra également soumettre sa phrase de fin. Au bout d'une minute de vote, le résultat s'affiche sur un écran géant pour en informer les comédiens.

« ça change du théâtre d'improvisation traditionnel, où on ne prend en compte que l'avis d'une personne à la fois, estime le cocréateur. Ici, tout le monde peut voter en même temps. »

Ce premier test, samedi, permettra de rentrer dans une autre dimension, celle du théâtre d'improvisation digital, qui semble avoir encore moins de limites que sa version originale.

■ Ce samedi à 20 h 

Ouverture des portes de ce laboratoire numérique prévue ce samedi, à 20 h, sur la scène du PréO d'Oberhausbergen.Tarif : 16 € (12,50 € réduit).Informations et réservations sur www.imagine-impro.fr et www.le-preo.fr.