UPM-Stracel a commencé sa mue

— 

L'usine Stracel. (Archives)
L'usine Stracel. (Archives) — G. VARELA/20MINUTES

Plus de 100 millions d'euros. C'est la somme que comptent investir au Port du Rhin les entreprises VPK Packaging Group (belge) et Klingele (allemande). Elles ont créé une coentreprise, baptisée Blue Paper, qui doit reprendre l'ex-papeterie UPM-Stracel de Strasbourg.

Production en septembre


« Depuis début janvier, il y a des gens qui sont là pour de gros travaux. ça prend forme petit à petit », relate Yves Bernauer, délégué FO chez UPM-Stracel, qui fait partie des derniers salariés encore en poste pour assurer la mise en sécurité des installations. Blue Paper prévoit de transformer l'usine pour la faire passer d'une production de papier magazine à celle de carton d'emballage fabriqué à partir de papier recyclé. Des entreprises spécialisées sont à pied d'œuvre sur la machine à papier et dans les locaux abritant les futurs stocks de matière première. Il faut aller vite, car Blue Paper s'est fixé comme objectif de démarrer la production dès septembre 2013. Le volume de production initial est fixé à 277 000 tonnes par an, puis 400 000 en rythme de croisière. Blue Paper annonce la création de 130 emplois. La priorité est normalement donnée aux anciens d'UPM-Stracel (250). «Début février, il y a eu des réunions d'information et dans la foulée, ils ont envoyé des propositions de postes, précise Yves Bernauer. Les entretiens ont commencé lundi dernier et ils se poursuivent jusqu'à début mars. » C'est à ce moment que la reprise du site sera finalisée. Thomas Calinon.