Un référendum local à l'ordre du jour

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le conseil municipal, qui débute à 15 h, promet d'être animé. Chantal Cutajar, qui préside le groupe UDF, interpellera la maire (UMP) Fabienne Keller sur la tenue d'un référendum local sur le réaménagement de l'Aubette. Controversé, le projet de la ville, qui souhaite notamment créer une zone de commerces de luxe d'environ 3 000 m2, est contesté par l'association Aubette Demain, qui propose la création d'un marché couvert. Pour Chantal Cutajar, la voie des urnes pourrait permettre de trancher. « Le projet retenu a été validé sans concertation. C'est justement ce manque de dialogue qui conduit à la judiciarisation de la vie publique », souligne l'élue, faisant allusion au recours devant le tribunal administratif déposé par Aubette Demain contre la délibération du conseil municipal autorisant la réalisation des travaux. Si elle se refuse à se prononcer en faveur de tel ou tel projet, Chantal Cutajar indique que « cette question concerne au premier chef les Strasbourgeois ».

Même son de cloche du côté du groupe PS, qui, selon Armand Jung, soutiendra la demande de Chantal Cutajar. « Les logiques partisanes ne rentrent pas en compte. Tout ce qui touche à la place Kléber est sensible », explique le député, rappelant le « traumatisme de la destruction de la Maison rouge ». Un argument balayé par Fabienne Keller, pour qui « il n'y aura aucune démolition, mais un réaménagement pour rendre vie à un endroit qui était à l'abandon », précisant aussi que « l'heure des débats était passée. »

Jonathan Barbier

La loi organique nº 2003-705 du 1er août 2003 autorise l'assemblée délibérante d'une collectivité territoriale (donc un conseil municipal) à soumettre à un référendum local tout projet relevant de sa compétence.