La SIG trop vieille pour gagner la Leaders Cup ?

— 

Les lecteurs de BasketNews ont fait de la SIG leur équipe favorite pour remporter la Leaders Cup, ce week-end à Disneyland Paris. Crédités de 25 % des suffrages, les Strasbourgeois, qui viennent d'aligner neuf succès en Pro A, devancent l'autre coleader de championnat Gravelines (20 %), Chalon (18 %), Paris (14 %), etc. Pourtant, certains arguent que le club bas-rhinois ne remportera pas le premier trophée de la saison car son équipe est trop âgée.

Cinq trentenaires


Il est vrai que dans l'effectif, on retrouve cinq trentenaires : Aymeric Jeanneau et Ricardo Greer (34), Jeff Greer et Louis Campbell (33) et Gerald Fitch (30). Le cadet des frères Greer balaye l'idée que la SIG est une formation de vieux : « Peu importe l'âge, toutes les équipes devront joueur trois matchs en trois jours pour remporter le titre, elles seront donc toutes fatiguées. Être une équipe avec des trentenaires n'est pas un problème, c'est une source de motivation. » Son aîné, Ricardo, ne cesse de répéter qu'il veut gagner la Leaders Cup, seul trophée français qu'il n'a pas gagné.

L'ailier strasbourgeois, Hugo Invernizzi, 20 ans, relève qu'en Pro A « les équipes de tête ne sont pas les plus jeunes ». Le benjamin du groupe pro annonce que la compétition va « être serrée » mais ne se lance pas pour donner un favori. Ils citent les trois premiers de Pro A – Gravelines, la SIG et Chalon – et Paris, 6e, pour son gros cinq majeurs. F. H.

■ Orléans privé de Marc-Antoine Pellin

Touché au genou, le meneur orléanais Marc-Antoine Pellin ne sera pas du quart de finale de Leaders Cup face à la SIG, ce vendredi à 18 h. Le pivot strasbourgeois Alexis Ajinça, gêné par une périostite tibiale, est bien là. Il a posté des tweets et des photos de son arrivée chez Mickey.