Dix actions pour favoriser la marche à pied

— 

L'aménagement de cet itinéraire est l'une des dix actions préconisées par le plan piéton, adopté il y a un an. Les autres pistes de travail prévoient notamment de généraliser la démarche de « pédibus » dans les écoles primaires, de désamorcer les conflits entre cyclistes et piétons ou d'éditer des cartes de la ville avec des durées de parcours exprimées en « temps-piéton ». « Il nous semblait important de redonner sa place au piéton en ville, parce qu'il a été le grand oublié des politiques publiques des dernières années », pointe Alain Jund. La démarche répond aussi à un enjeu de santé publique. « On sait qu'en Alsace, il y a un taux d'obésité de l'ordre de 18 %, rappelle-t-il. Plutôt que de limiter la taille des frites dans les cantines, encourageaons les déplacements à pied. » T. C.