Alsace sans OGM s'invite à BiObernai

©2006 20 minutes

— 

Alors que le salon BiObernai ouvre ses portes ce matin à Obernai, le réseau Alsace sans OGM entend « sensibiliser sur place le public et les élus, indique l'un de ses animateurs, Alain Jund. L'actualité nous démontre que si l'on n'y prend pas garde, ça va devenir ingérable. » Une allusion à l'information, révélée mercredi, selon laquelle des pâtes chinoises à base de riz contenant des traces d'OGM ont été commercialisées en France par mégarde. Or « un projet de loi pourrait autoriser un taux de 0,9 % dans les aliments, ce qui est incompatible avec la certification bio, estime Alain Jund. Du coup, les professionnels de la filière se posent des questions. »

Ludovic Meignin

Le réseau Alsace sans OGM a adressé une lettre à Adrien Zeller, président (UMP) de la région qui soutient la filière bio, pour l'inviter à adhérer à la charte de Florence. Celle-ci engage ses signataires à ne pas cultiver d'OGM en plein champ.