Débrayage intersyndical dans l'usine Suchard

©2006 20 minutes

— 

« Le mot “écoeurement” n'est pas trop fort. Notre confiance a été trahie. » Patrick Gallien, délégué CFTC au sein de l'intersyndicale Suchard – qui compte aussi la CFDT, la CGC, la CGT et FO – ne décolère pas. Pour lui, pas question de baisser les bras face aux 123 postes supprimés à Strasbourg. Une décision de Kraft-Foods, propriétaire de la marque. Dans cette affaire, la CFTC évoque « un marché de dupes ». Selon elle, la direction s'était engagée à maintenir les emplois sur le site dans le cadre d'un accord signé fin 2004, dont la contrepartie pour les salariés était la minoration des primes et l'annualisation du temps de travail.

Ludovic Meignin

L'intersyndicale appelle à un débrayage aujourd'hui à l'occasion de la réunion du Comité d'entreprise au cours de laquelle doivent être officialisés les licenciements. Une journée usine morte est également prévue la semaine prochaine.