Attend toujours ses repreneurs

— 

Une petite cinquantaine. Voilà le nombre de salariés restant à la raffinerie Petroplus de Reichstett. Ils étaient 250 avant l'arrêt du site. Selon Eric Haennel, ex-délégué CFDT, « environ 75 % des salariés ont retrouvé un emploi ». Sept ou huit personnes pourraient être réembauchées par Rubis Terminal, qui a déposé une offre de reprise pour les installations de stockage de carburant. La justice devrait l'entériner le 28 janvier. Une vingtaine d'emplois seront aussi maintenus pour la sécurité. La société Brownfields s'intéresse aux terrains pollués, qui pourraient être valorisés et revendus à la communauté urbaine : le Port autonome y gagnerait des surfaces pour de nouvelles implantations industrielles et logistiques. Quant aux installations, elles pourraient être démontées et vendues en Inde, en Thaïlande ou en Turquie… ■ T.C.