Pierre-Hugues Herbert à Melbourne sans wild card

— 

Pierre-Hugues Herbert a la tête à l'envers. Cette nuit, le licencié du TC Strasbourg devait faire son entrée dans les qualifications de l'Open d'Australie, à Melbourne. Face à lui se dressait la montagne allemande Dominik Meffert (1, 98 m, 95 kg). « C'est un joueur solide [176e mondial] qu'on connaît un peu. Il a affronté Simon Greul lors des Interclubs quand on a joué Bondy. C'est loin d'être ses premières qualifications dans un tournoi du Grand Chelem », note Jean-Roch Herbert, son entraîneur de père.

Un 6-2 collé à Gicquel


Ce qui n'est pas le cas de P2H. Lui n'a que deux qualifs à Roland-Garros dans les bras, pour deux revers. A Melbourne, c'est la première fois que le Strasbourgeois entre dans le tableau des qualifications sans une wild card.

Avant d'affronter Meffert, Herbert se sentait bien hormis « une petite douleur au genou. J'ai de bonnes sensations à l'entraînement. Mais je n'ai pas réussi à les retranscrire en match [éliminations aux premiers tours des qualifs de Chennai et Brisbane]. » Mais son père raconte qu'il « a mis un 6-2 à Marc Gicquel [152e] » à l'entraînement, mardi.

P2H s'est bien adapté à la surface « très neutre » de l'Open d'Australie, reste à apprivoiser le temps de Melbourne. Les Australiens ont l'habitude de dire qu'il peut y « faire les quatre saisons en une journée. » ■ F. H.

■ Mathieu face à Del Potro à Kooyong

Paul-Henri Mathieu participe au tournoi exhibition AAMI Classic à Kooyong dans la banlieue de Melbourne, de mercredi à samedi. Pour son premier match, il affronte l'Argentin Juan Martin Del Potro, n°7 mondial. Sur son compte Facebook, PHM, 58e au classement ATP, se dit « Prêt pour l'Open d'Australie », qui débute lundi prochain.