Cent vingt-trois emplois menacés à l'usine Suchard

©2006 20 minutes

— 

Furieux d'apprendre la nouvelle, près de 80 employés de l'usine Suchard ont quitté leur poste hier matin vers 8 h, pour se rassembler dans la cour de l'usine. Un débrayage, renouvelé par l'équipe de l'après-midi, pour protester contre la décision prise lundi soir par un comité de groupe exceptionnel organisé par la maison mère Kraft-Foods, au siège de Vélizy (Yvelines) : 123 emplois (sur 380) seront supprimés, probablement d'ici à avril 2007, ont rapporté les syndicats de l'usine. « Nous avons accusé une perte de volumes importante ces dernières années, liée, selon la direction, à une stagnation au niveau européen du marché du chocolat », explique Patrick Gallien, de la CFTC. Les syndicats déplorent plutôt un transfert progressif de la production vers des sites étrangers. « Nous avons besoin de volumes de production pour sauver la pérennité de l'usine », explique l'intersyndicale, qui doit prochainement rencontrer la direction.

J. B.