L'aide à domicile met les bouchées doubles

©2006 20 minutes

— 

Favorisé par les récentes mesures gouvernementales, parmi lesquelles le chèque emploi-service universel (Cesu), le secteur de l'aide à la personne se développe fortement en Alsace. Rentrée oblige, ce sont les cours de soutien scolaire et de garde d'enfants qui sont susceptibles de générer le plus de croissance ce mois-ci. A plus long terme, les services d'assistance aux tâches ménagères vont se développer rapidement, du fait du vieillissement de la population.

A Strasbourg, la délégation territoriale de l'Agence nationale des services à la personne enregistre ainsi une hausse continue du nombre de structures d'aide à domicile agréées, tous services confondus. Elles étaient à peine cinquante il y a deux ans dans le Bas-Rhin ; elles sont aujourd'hui cent dix-huit sur le même département, ce qui représente quatre nouveaux agréments en moyenne par mois. Même si les associations sont encore les plus représentées sur le marché local de l'aide à la personne, avec 70 % des heures réalisées dans ce domaine, l'Agence nationale des services à la personne constate que les nouvelles structures d'aide à domicile sont essentiellement commerciales. Adom, agence d'intérim spécialisée dans ce domaine, a ainsi ouvert une antenne à Strasbourg au début de l'année. Sa directrice, Valérie Milsant, estime son offre complémentaire à celle des associations : « Nous pouvons notamment intervenir dans les deux heures en cas de nécessité et sur une zone géographique plus étendue. »

Ludovic Meignin

Six salons de l'aide à domicile se tiennent chaque année dans le Bas-Rhin. Le prochain aura lieu le 27 septembre à Wissembourg. L'Agence nationale des services à la personne donne aussi des infos au 03 88 75 86 99.