Cinquante communes en colère contre l'Etat

— 

Une cinquantaine de communes du Bas-Rhin contestent également les arrêtés ministériels pris pour la protection du grand hamster. Elles ont déposé un recours devant le Conseil d'Etat. « Les surfaces préconisées pour la sauvegarde du grand hamster sont bien trop excessives, il y a au moins 2 000 hectares de trop situés dans des zones urbanisées, assène le maire d'Obernai, Bernard Fischer (UMP). Nous voulons la suppression du périmètre de 600 mètres. Nous sommes très déterminés, mais nous sommes aussi ouverts au dialogue »
« Nous aurions aimé plus de concertation de la part de l'Etat, reprend Audrey Schimberlé, directrice de la communauté de communes du Pays de Sainte-Odile. Avant, nous étions déjà obligés de mener des études d'impact et de définir des mesures compensatoires pour les projets d'aménagement de plus de un hectare. Aujourd'hui, ce seuil n'existe plus. N'importe quel projet est concerné, quelle que soit sa taille, même l'extension d'une maison ! On ne voit pas très bien ce que ça pourrait avoir comme impact sur la protection de l'espèce. »T.C.