Seconde vie pour les feuilles mortes

— 

Elles sont transformées en compost.
Elles sont transformées en compost. — G.Varela/20Minutes

Fini l'automne et les feuillages orangés. Les feuilles mortes au sol ont cédé leur place à la neige. Mais une fois ramassées, que deviennent-elles ? Et bien, direction le compostage : les services techniques les apportent au Centre de valorisation des déchets verts de la communauté urbaine de Strasbourg, route du Rohrschollen, où elles sont ajoutées au gazon ou branches provenant de l'entretien des espaces verts.

Broyées sur place
« On utilise le résultat lorsqu'on replante les arbustes ou les fleurs. On reconstitue en fait la chaîne naturelle, explique Louis Tissier, chef du service espaces verts et de nature. Si on ramasse les feuilles ce n'est pas par plaisir mais parce qu'elles recouvrent l'herbe et la cache du soleil ». Pour ne pas systématiquement se rendre au site de Rohrschollen, l'équipe technique « s'efforce aussi de broyer les feuilles sur place. ça favorise aussi la décomposition. »
Chargé de récupérer les feuilles sur les voies publiques de la CUS, le service de propreté urbaine ramène aussi sa collecte au centre de valorisation. « une fois qu'elles sont broyées, on les laisse pendant 6 mois pour le compost, informent Romuald Sutter, chef de service et Christophe Guebhart du service du parc des véhicules et ateliers. Ensuite, les professionnels et les particuliers peuvent venir en chercher ». En moyenne, 5 000 tonnes de feuilles mortes sont ramassées dans les espaces verts, et 600 tonnes sur les voies publiques, par an.A. I.