Un projet de tram-traintrès coûteux et au point mort

— 

Le projet de tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges a de plus en plus de plomb dans l'aile. La desserte ferroviaire cadencée de l'aéroport d'Entzheim depuis la gare de Strasbourg, inaugurée en 2008, et la ligne C du tramway, mise en service deux ans plus tard, en sont pourtant les premiers éléments. Manque le tunnel sous la gare pour relier les deux réseaux.
« C'est un cap qui n'est pas sur le point d'être franchi », admet-on au conseil régional. A la CUS, on parle d'un dossier « au point mort ». « Le tram-train est très compliqué et très coûteux, justifie Jean-Philippe Lally. Il y a aussi des contraintes techniques et de clientèle : plus la fréquentation des réseaux SNCF et CTS augmente, plus il devient difficile d'insérer un nouveau moyen de transport. » Les collectivités ont aujourd'hui d'autres priorités que le tram-train : le développement du TER pour la région, la desserte de Koenigshoffen pour la CUS. Conclusion aux allures d'euphémisme, signée Jean-Philippe Lally : « L'horizon de sa réalisation se décale de manière importante. »T.C.