Des trains nommés avenir

thomas calinon
— 
Le train pourrait devenir un nouveau mode de transport interurbain dans l'agglomération de Strasbourg.
Le train pourrait devenir un nouveau mode de transport interurbain dans l'agglomération de Strasbourg. — G.VARELA/20minutes

   Après le bus et le tram, le train sera-t-il un nouveau mode de transport interurbain dans la CUS ? La Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) va en tout cas y réfléchir très sérieusement pour faire face à l'augmentation prévue du trafic (lire encadré). « Il y a à Strasbourg des voies ferrées qui se croisent en venant du nord, du sud, de l'est et de l'ouest, et le questionnement c'est de savoir si elles peuvent amener des solutions techniquement et financièrement valables aux problématiques de transport à l'horizon 2025 », résume Jean-Philippe Lally, directeur général de la CTS. 

 Nœuds d'intermodalité
C'est dans cette optique que la CTS vient de conclure un partenariat avec les entreprises SNCF Partenariat et Keolis. Des études vont démarrer en 2013. « On voit cela d'un très bon œil, commente Damien Senger, de l'association de réflexion sur les mobilités TC Alsace. ça ouvre la porte à la création d'un ticket unique bus-tram-train et pour la deuxième couronne, le réseau ferré permettrait d'importants gains de temps par rapport aux bus actuels. » Selon lui, des gares comme celles de Lipsheim, Fegersheim et Vendenheim pourraient être des nœuds d'intermodalité majeurs pour l'ensemble des communes avoisinantes. « On pourrait imaginer que les TER n'aient plus leur terminus à la gare, mais qu'ils continuent dans l'agglomération pour éviter les ruptures de charge. Les trains venant du sud pourraient ainsi desservir l'Espace européen de l'entreprise », à Schiltigheim, poursuit François Giordani, de l'association d'usagers Astus. « Je me refuse à dire avant que les études aient démarré où et comment cela pourrait se concrétiser, temporise Jean-Philippe Lally. Il faut d'abord réfléchir aux besoins et aux moyens pour voir si l'on trouve des solutions originales ou si c'était une fausse bonne idée .» 

150 millions de voyages en 2025

Entre 2010 et 2011, le nombre de voyages effectués dans les bus et trams de la CTS a crû de 4 % pour s'établir à 108 millions. Une nouvelle hausse de 5 % est attendue en 2012. Selon des prévisions fondées sur les projets d'urbanisation, l'augmentation de clientèle atteindra 50 % d'ici 2025.