Rentrée des classes, rentrée des grèves

— 

Trois syndicats (CGT-CFDT-FO) de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) ont annoncé hier avoir déposé un préavis de grève, pour le lundi 4 septembre, visant le personnel de la direction de l’éducation. « La seule rénovation des bâtiments ne suffit pas : il faut des moyens de fonctionnement pour
garantir l’hygiène et la sécurité des enfants », indiquent les syndicats. La mairie est en effet compétente pour la gestion du patrimoine des écoles
maternelles et élémentaires, apportant également une participation à leur fonctionnement. Problème pour les syndicats : le compte des agents – 600 répartis sur 111 écoles – n’y serait pas. «Toutes les activités sont concernées par un sous-effectif : concierges, personnel de restauration, et surtout Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et agents d’entretien », souligne Gilles Dimnet, permanent CGT à la CUS. Les syndicats demandent notamment le rétablissement d’« équipes volantes », composées de personnel qui assumerait ponctuellement les remplacements en cas d’absence
d’un agent. « Une telle structure existe pour les Astem, mais en pratique ses membres sont affectés à des tâches définitives », lâche Gilles Dimnet. Côté mairie, on compte mettre à profit les prochains jours pour désamorcer le conflit qui couve : « On va se réunir et
voir si nos chiffres correspondent, il peut y avoir des réajustements nécessaires en termes de postes », indique André Thomas, directeur général des
services de la ville.

Jonathan Barbier