Leur ville vue du train

thomas calinon

— 

Les images sont exposées au niveau -1 du centre commercial Rivétoile.
Les images sont exposées au niveau -1 du centre commercial Rivétoile. — G.VARELA/20MINUTES

Vincent Berlocher a « la passion du train ». Cet électricien de 31 ans, habitant à Hoenheim, est aussi « photographe amateur depuis tout jeune ». Grâce à un concours photographique organisé par la SNCF et la ville de Strasbourg, qui souhaitaient « permettre aux Strasbourgeois d'exprimer leur lien avec le monde ferroviaire », il a pu conjuguer ses deux centres d'intérêts. Résultat, il a remporté le prix des internautes grâce à une photo d'un chef de train saisi sur le quai de la gare, juste avant la fermeture des portes. « C'est vraiment pris sur le vif, commente-t-il. Ce que j'aime bien, c'est le côté intemporel de l'image auquel contribuent le noir et blanc. »

Près de 150 clichés
Son image, avec une poignée d'autres, est exposée au centre commercial Rivétoile. Et toutes les autres sont visibles sur Internet*. Il y en a 146 au total. « C'est un thème qui parle à tout le monde, explique Guillaume Darsonville, de la SNCF. ça évoque des moments de vie, de travail, de retrouvailles, de séparation… Du coup, tout le monde a quelque chose à dire, surtout avec la démocratisation des smartphones qui permettent à tout le monde de prendre des photos. »

Pratique

Les photographies d'amateurs et celles du professionnel Patrick Bogner sont visibles jusqu'au 5 novembre au niveau -1 du centre Rivétoile.