Pyrotechnie : sécurité sans artifices

— 

Une affaire de spécialistes. Le concert pyrotechnique de clôture du festival d’été Les arts dans la rue, programmé hier soir place Kléber vers 21heures, a nécessité une préparation minutieuse. Pas question en effet de transiger avec la sécurité à l’occasion du seul feu d’artifice de l’année tiré en plein coeur du
centre-ville de Strasbourg: « Les pièces se trouvent au centre d’un périmètre de sécurité d’une cinquantaine de mètres », précise Christophe Weishaupt, coordinateur général du festival au sein du service
animation de la ville. Attentif au moindre détail, il scrute régulièrement les cieux, plutôt menaçants hier après-midi. Son pire ennemi n’est pas tant la pluie, les artifices pouvant être pro tégés si nécessaire par des films en plastique jusque dans les ultimes instants
avant leur mise à feu, mais plutôt le vent « qui peut fausser la donne pour les retombées », indique Christophe Weishaupt. D’où l’instauration d’un
large périmètre de sécurité visant à assurer la sécurité du public. Selon les organisateurs, une quinzaine
d’agents veillaient hier soir à son respect durant les vingt-cinq minutes du spectacle. Et pour ne rien laisser au hasard, des extincteurs étaient stratégiquement disposés autour des principales
zones de mise à feu.

Ludovic Meignin