24 heures pour découvrir le site et l'architecture

— 

Avec ses hauts murs de grès des Vosges, ses 22 000 m2 de planchers et sa surface au sol de 1,4 hectare, la

Manufacture des tabacs en impose. « Tous les Strasbourgeois connaissent cette forteresse industrielle, mais peu sont entrés à l'intérieur et ont pu découvrir la qualité de son architecture », relève Jean-Mathieu Collard, commissaire des 24 heures de l'architecture, organisées vendredi et samedi sur le site*. Pour l'occasion, les espaces du rez-de-chaussée, qui servaient au

stockage du tabac, ont été entièrement

habillés de rose à l'initiative du collectif d'architectes et de designers strasbourgeois « 3rs ». Ils accueilleront des expositions, des projections, un colloque et des ateliers pédagogiques pour le jeune public. Au milieu de la cour pavée, où la végétation commence à prendre ses aises, l'ancienne chaufferie dominée par une cheminée de 37 mètres de haut est également mobilisée. « Il n'y a pas d'urgence à remplir ce lieu, observe Alain Jund, adjoint au maire en charge de l'urbanisme. On peut conserver des espaces pour des manifestations éphémères comme celle-ci. »T.C.