La retraite lui a rendu son amour de jeunesse

sébastien ruffet

— 

Marie Bertrand publie un nouvel opus, un recueil de nouvelles.
Marie Bertrand publie un nouvel opus, un recueil de nouvelles. — g. varela / 20minutes

Pétillante, sans âge et coquette, Marie Bertrand, qui réside à la Robertsau, en surprendrait plus d'un. Sous un air qu'elle reconnaît volontiers « bourgeois » se cache une personnalité pleine d'allant, enrichie par trois décennies d'enseignement auprès de jeunes en difficulté scolaire.
« Je pense que cela m'a donné une grande tendresse pour la condition humaine, confie-t-elle. J'ai de l'affection pour la fragilité. »

Le moment pour écrire
Alors, quand, dans son recueil d'histoires courtes qui sort cette semaine, Délices du chaos, ses personnages utilisent un vocabulaire cru ou qu'ils sont placés dans des situations sensuelles, on a un peu de mal à imaginer la jeune mamie de l'autre côté du clavier. « Il n'y a pas grand-chose d'autobiographique. Ce sont plus des clins d'œil que je me fais toute seule. Par exemple, une des femmes de mon roman roule dans la même voiture que moi. ça fait rire ceux qui me connaissent. »
Sans aucune forfanterie, Marie Bertrand a en fait repris un amour de jeunesse. L'écriture, c'est son truc. Mais sa vie professionnelle et une pratique assidue du sport ont eu raison de sa passion pour les mots. « Pour écrire, il faut du temps. Le roman ne se termine jamais comme on l'imaginait au départ. » Après Un caillou dans le paradis, « quelque chose de facile à lire, incisif », l'Ardennaise de naissance se lance donc dans les nouvelles. « Je suis partie de l'idée que parfois, un tout petit rien peut tout faire basculer. » Sa carrière en atteste.

une belle présence

Invitée par son éditeur, Jérôme Do Batzinger, sur les salons du livre de Colmar et de St-Louis, Marie Bertrand sera vendredi à 17 h à la librairie La Parenthèse dans le cadre très officiel des Bibliothèques Idéales. Une sorte de consécration.