Volley: Earvin Ngapeth entendu par la police pour avoir frappé un contrôleur de train

FAITS DIVERS La scène s'est déroulée Gare Montparnasse...

N.C. avec AFP

— 

Earvin Ngapeth lors de la finale de Ligue mondiale France-Serbie (3-0), le 19 juillet 2015 à Rio.
Earvin Ngapeth lors de la finale de Ligue mondiale France-Serbie (3-0), le 19 juillet 2015 à Rio. — Leo Correa/AP/SIPA

Earvin Ngapeth, la star de l'équipe de France de volley-ball, vainqueur dimanche pour la première fois de son histoire de la Ligue mondiale, a été interpellé et entendu par la police après avoir agressé un contrôleur de train, ce mardi. Les faits se sont déroulés gare Montparnasse, sur un TGV reliant Paris à Bordeaux.

Il voulait faire attendre le train, le contrôleur a refusé

La SNCF a confirmé l'agression d'un contrôleur et a indiqué à l'AFP qu'elle avait déposé plainte. Selon la source proche de l'enquête, le joueur aurait demandé au contrôleur de retarder le départ du TGV pour attendre l'un de ses amis, en retard. La discussion se serait envenimée et le joueur aurait alors frappé le contrôleur. Une version confirmée par le syndicat UNSA ferroviaire.

«Alors que l’heure du départ du train avait sonné, l’ASCT (agent du service commercial train) de Bordeaux n’a pas accédé à la demande du capitaine de l’équipe de France de Volley-ball, qui était d’attendre un de ses joueurs en retardant le départ du TGV. La réaction ne s’est pas faite attendre, l’ASCT a été agressé physiquement. Blessé à l’arcade sourcilière, l’agent s’est rendu immédiatement au commissariat, soutenu par la Direction des Trains pour déposer plainte» , a écrit le syndicat dans un communiqué.