Tour de France 2018: C'est court et ça grimpe… Première arrivée au sommet… Le programme de mercredi

CYCLISME Une petite étape de 108,5 km pour des possibles grands dégâts…

Antoine Huot

— 

La montagne, ça vous gagne.
La montagne, ça vous gagne. — Jeff PACHOUD / AFP

Le programme de la 11e étape du Tour de France du mercredi 18 juillet entre Albertville et La Rosière Espace San Bernardo (108,5 km).

> Ce qu’il s’est passé hier

Ce n’était pas le 14 juillet, mais c’était tout comme. Mardi, Julian Alaphilippe est devenu le premier Français à remporter une étape sur cette édition du Tour de France. Le coureur de la Quick Step a été impressionnant, solide en montagne et fonceur en descente. Il n’a pu être rejoint par les autres échappés du jour, comme Van Avermaet, qui a réussi à garder son maillot jaune malgré le profil très montagneux de cette étape. Du côté des favoris, c’était la sieste. Pas d’attaque, pas de surprise. Seuls Uran, Mollema et Zakarin ont lâché du temps.

> Les maillots distinctifs

Le jaune : Greg Van Avermaet (BMC)
Le vert : Peter Sagan (BOR)
Le pois : Julian Alaphilippe (QST)
Le blanc : Pierre Latour (AG2R)

> Le tweet du jour

> L’étape du jour

Deux cols Hors Catégorie, une montée finale avec un première catégorie. Ça va donner.

> A quelle heure prendre l’antenne ?

Il ne faut rien rater, donc venez dès le début de l’étape, à 14 heures.

> Le résumé anticipé de l’étape

La victoire de Julian Alaphilippe a donné des ailes aux Français. Dans l’échappée du jour, on retrouve notamment Rolland, Chavanel, Sicard, Barguil et Edet. Bon, tous se feront rejoindre avant l’arrivée, car les favoris ont décidé de s’expliquer. Et notamment Romain Bardet qui attaque dans le Cormet de Roselend, fait la descente à fond les ballons et parvient à garder son avance sur les autres leaders à l’arrivée. Le coureur d’AG2R refait son retard sur Froome et compagnie mais reste toujours derrière Thomas, le vrai leader de Sky. Furibond d’être relégué à un simple rôle d’équipier, Froome boude et fait un restau en tête à tête avec Bernard Hinault. Improbable.

> A vous de voter

Allez, les cyclix :