Roland-Garros: «C’est pas très agréable de mal jouer », reconnait Simon

TENNIS Le Français n’a pas pesé lourd face à Basilashvili (1-6, 6-3, 6-4, 6-2)…

J.L.

— 

Gilles Simon, le 29 mai 2017 à Roland Garros.
Gilles Simon, le 29 mai 2017 à Roland Garros. — CHRISTOPHE SIMON / AFP

De notre envoyé spécial,

« Ah, enfin il me fait une faute, merci ». Gilles Simon connaît trop bien le tennis. On jouait à peine le deuxième jeu face au bûcheron géorgien Basilashvili dans la fournaise du court 1 que le Français sentait venir la journée galère. Ça n’a pas manqué. Après avoir remporté la première manche on ne sait trop comment face à un type qui lui rendait quand même deux fois son classement, « Gillou » a fini par logiquement capituler, saoulé de parpaings de coups droits et saoulé tout court par l’indigence de son tennis depuis quelques temps.

>> EN DIRECT. Roland-Garros 1er Tour: Simon déjà out... Djoko entre en scène... Suivez avec nous cette deuxième journée à Roland...

« Le mec mettait que des coups gagnants d’entrée. Je me suis accroché pour voir combien de temps ça allait durer, puis ça a tourné pour moi au début. Mais J’étais bien conscient que ça allait être dur, et puis ça a tourné pour lui ». On lui suggère qu’il aurait peut-être pu se rapprocher de sa ligne de fond pour voir, il rigole. « Me rapprocher je veux bien, mais quand ? En jeu de contre, je ne suis pas trop mauvais normalement, mais en face c’est quelqu’un qui prend beaucoup de risques et il l’a bien fait ».

Voilà maintenant deux ans que le 32e joueur mondial galère pour atteindre la deuxième semaine en Grand Chelem. Un glissement vers le bas tout en douceur qui ne l’inquiète pas plus que ça. « C’est un constat, c’est vrai. Après, chaque Grand chelem est différent, jouer Dimitrov au 2e tour à Wimbedon, c’est pas un cadeau, Raonic en Australie, c’est pas facile de passer non plus. Ce qui est chiant c’est que j’aimerais trouver normal de bien jouer. Il y avait des moments dans le match où je me disais « ça sort bien de la raquette », mais en face ça avait l’air normal pour lui. C’est pas une sensation très agréable ».