Tennis : Agassi peut-il aider Djokovic à claquer Roland-Garros ?

TOURNOI DE ROME Le Serbe annoncé le début de sa collaboration avec l’Américain juste après sa défaite en finale face à Zverev (6-4, 6-3)…

J.L.

— 

Djokovic est dans dur
Djokovic est dans dur — VALERY HACHE / AFP

Boum boum badaboum. On ne savait pas quoi écrire sur Djokovic, et voilà qu’on tient déjà le sujet qui va nous occuper toute la semaine avant Roland-Garros, et même quelques jours pendant, si tout va bien. Dans la foulée de sa finale perdue à Rome contre Zverev (6-4, 6-3) dimanche, l’ex-numéro 1 mondial a confirmé les bruits de circuit en annonçant le début d’une collaboration officielle avec André Agassi.

« Je discute avec André depuis deux semaines, par téléphone, et on a décidé de travailler ensemble à Paris. Donc, il sera là et on va voir ce qui se passera à l’avenir. On est tous les deux impatients de travailler ensemble et de voir où ça nous mène ».

Une association qui pèse 20 Grands Chelems et un paquet de victoires contre les joueurs français (on ne préfère pas compter).

Le timing ne surprendra personne, alors que « Djoko » avait viré son staff historique le mois dernier après avoir déjà remercié Boris Becker. La lettre de mission du Kid de Las Vegas non plus. Depuis qu’il a gagné… Roland-Garros l’an passé, le dernier Grand Chelem qui lui résistait encore, Djokovic a perdu le feu sacré. Regardez-moi cette feuille de route immonde pour un joueur de sa classe :

  • Défaite au 3e tour à Wimbledon contre Querray
  • Pas de médaille olympique à Rio (défaite contre Del Potro)
  • Se fait taper par sa bête noire Wawrinka en finale de l’US Open
  • Perd sa première place mondiale au profit d’Andy Murray
  • Sorti au 2 tour de l’Open d’Australie pour un Ouzbeke (Istomin)

D’où le lien avec Agassi, d’ailleurs. A ce stade de sa carrière, celui du champion repu et saturé mentalement, le Serbe cherchait les conseils d’un grand joueur passé par les mêmes affres que lui. Qui de mieux que l’Américain, retombé au-delà de la centième place mondiale avant de redevenir un vainqueur de Grand Chelem à Paris, justement ? Inutile de vous dire que le crâne chauve du compagnon de Steffi Graff sera guetté comme le loup blanc à Roland. « André ne pourra pas rester toute la quinzaine, a déjà prévenu son nouvel élève. Mais Il a connu ce que je traverse actuellement. Il comprend le jeu de manière incroyable ».

Il le faudra bien pour saisir comment le niveau jeu de Djokovic peut osciller entre celui du Martien d’avant le samedi (Thiem balayé 6-1, 6-0), et celui de PPDA au tournoi des personnalités le dimanche. Contre Zverev, qui est devenu à 19 piges le plus jeune joueur à remporter un masters 1000… depuis Djokovic lui-même, le tenant du titre a fait un peu près n’importe quoi, jusqu’à prendre un avertissement pour injures à la fin du deuxième set. Agassi a une semaine pour réveiller la bête.