Open d'Australie: Ne parlez pas de Donald Trump à Rafael Nadal, ça n'est pas sa tasse de thé

TENNIS Le joueur espagnol n’est pas un adepte du style « arrogant » du président américain élu…

R.B. avec AFP
— 
Rafael Nadal à l'entraînement le 11 janvier 2017.
Rafael Nadal à l'entraînement le 11 janvier 2017. — BPI/Shutterstock/SIPA

Le président américain élu, Donald Trump ne plaît pas à l'ancien N.1 mondial de tennis, l'Espagnol Rafael Nadal, qui a reconnu vendredi ne pas être un adepte de son «style (...) arrogant», et ne pas aimer sa façon de parler.

«Je me trouvais aux Etats-Unis quand Trump était en campagne», a expliqué Nadal dans une interview publiée vendredi par le quotidien en ligne El Espanol. «Il est vrai que sa façon de parler ne me plait pas. Ce n'est pas mon style d'être arrogant...», a-t-il ajouté, reconnaissant ne pas «connaître très bien la politique américaine».

«Pour être parfaitement sincère, je dois avouer que l'autre option ne m'enchantait guère», a ajouté Nadal faisant allusion à la candidate démocrate Hillary Clinton.

Quatre jours plus tôt, un autre tennisman, l'Australien Nick Kyrgios, plus habitué que Nadal à la polémique en dehors des courts, avait lui aussi clairement affiché ses opinions anti-Trump. Après un match d'exhibition disputé justement face à Nadal à Sydney, il s'était présenté à une conférence de presse en arborant un tee-shirt représentant le nouveau président des Etats-Unis avec des cornes de diable et accompagné de la mention «Fuck Donald Trump».



Interrogé sur la signification de ce tee-shirt il avait alors répondu aux médias présents: «je crois que ça se passe d'explications».