Tournoi de Bercy: Djokovic ou Murray n°1 mondial? Wawrinka attend la bataille «avec impatience»

TENNIS L'Ecossais peut mettre fin à plus de deux ans de règne de son rival lors du tournoi parisien...

Nicolas Camus

— 

Novak Djokovic et Andy Murray lors de la finale de Roland-Garros remportée par le Serbe, le 5 juin 2016.
Novak Djokovic et Andy Murray lors de la finale de Roland-Garros remportée par le Serbe, le 5 juin 2016. — Alastair Grant/AP/SIPA

Il n’y a pas Federer, il n’y a pas Nadal, il n’y a pas Monfils. Mais qu’importe. Il y a bien plus important que ça cette année au Masters 1000 de Bercy. Et oui, l’événement de cette édition 2016, dont le premier tour débute lundi, c’est qu’on pourrait voir un changement de numéro 1 mondial pour la première fois depuis plus de deux ans. Si ça ne vous émoustille pas, sachez que Stan Wawrinka, lui, a hâte d’assister à la bataille entre le Roi Djokovic et le prétendant Murray.

>> A lire aussi : Saurez-vous identifier ces joueurs français à partir d'une seule phrase?

« C’est vachement intéressant aussi pour nous, les joueurs, a assuré le Suisse en conférence de presse. Ça fait un peu plus d’un an qu’on sent qu’Andy resserre le niveau avec Novak. A chaque tournoi ou presque il fait finale, il a beaucoup moins de trous par rapport à avant. Et il est vraiment très impressionnant, là, en fin de saison. On va voir s’il y arrive, j’attends ça avec impatience. »

Concrètement, il y a deux scénarios qui pourraient amener l’Ecossais sur le trône squatté depuis juillet 2014 par le Serbe :

  • Il gagne le tournoi et Djoko ne fait pas mieux que demi-finale
  • Il perd en finale alors que Djoko ne dépasse pas les quarts

Et l’intéressé, qu’en pense-t-il, lui ? A l’écouter, il ne se met aucune pression par rapport à ça. « De toute façon, ça ne dépend pas que de moi », a-t-il lâché lundi. Tout juste reconnaît-il que si ça devait arriver, il en sera très fier. « Au tennis, le classement ne ment pas. Une saison, c’est long. Si vous êtes 1er, 2e ou 5e, c’est que c’est la place que vous méritez ».

Réponse en fin de semaine, donc, sachant que si la hiérarchie ne bouge pas à Paris, il y a encore le Masters de Londres à jouer avant de partir en vacances. Mais en réalité, Andy Murray a plutôt des ambitions pour 2017. « Je veux surtout terminer dans une très bonne position pour pouvoir y arriver au début de l’année prochaine, prévient l’Ecossais. C’est plutôt cela mon objectif plutôt que d’arriver à la place de n° 1 dès cette semaine. » Djokovic n’est pas obligé d’y croire.