Masters de Londres: Pourquoi Gaël Monfils est bien parti pour y participer

TENNIS Gaël Monfils réalise un excellent été et occupe désormais le 11e rang mondial au classement ATP...

avec AFP

— 

Gaël Monfils, à Toronto
Gaël Monfils, à Toronto — Avram/CSM/Shutterstock/SIPA

En route pour les JO 2016 de Rio, Gaël Monfils pourrait bien ajouter une case supplémentaire à son calendrier professionnel de 2016. Il n’est en effet pas exclu que le Français participe au Masters réunissant les huit meilleurs joueurs mondiaux du 13 au 20 novembre, à Londres, à la faveur d’un été de haute volée.

>> A lire aussi : Vu la forme de Gaël Monfils, il va aller nous chercher une médaille à Rio

Auteur d’une nouvelle semaine fructueuse qui l’a vu atteindre les demies du Masters 1000 de Toronto, la Monf’gagne deux nouvelles places au classement ATP et se hisse au 11e rang mondial (2.800 points), juste derrière Dominic Thiem (2.865 points). Les portes du Top 10 s’ouvrent, et celles du tant convoité Top 8 ne sont guère plus loin.

Classement ATP, le 1er août 2016
Classement ATP, le 1er août 2016 - http://www.atpworldtour.com/

 

Le forfait de Roger Federer libère une place

Si seuls les huit premiers mondiaux ont accès au Masters de Londres, il ne faut pas oublier qu’un membre de ce Top 8 a d’ores et déjà déclaré forfait pour la suite de la saison, en l’occurrence Roger Federer, blessé au genou, laissant ainsi sa place au numéro 9, actuellement… Jo-Wilfried Tsonga. Mais les choses sont amenées à bouger.

Monfils a un meilleur calendrier que Tsonga

Malgré les apparences, la conjoncture favorise nettement Gaël Monfils, a priori en meilleure forme, mais surtout libre de toute pression avant d’entamer l’US Open 2016, à la fin du mois d’août, où le récent vainqueur du tournoi de Washington a été éliminé au premier tour et n’aura donc aucun point à défendre.

>> A lire aussi : ATP/WTA - Washington: Monfils prend du galon

Tout l’inverse de Tsonga, qui avait échoué en quarts de finale à Flushing Meadow en 2015 et devra donc atteindre le même stade cette année pour ne pas perdre de points. Quand on sait que seules 195 unités séparent actuellement les deux Français au classement ATP, on devine aisément que la balance penche en faveur du nouveau 11e mondial.

David Ferrer a beaucoup de points à défendre

Derrière, il ne faut pas oublier David Ferrer (12e mondial), grande référence en fin d’année. Mais après avoir mis la barre particulièrement haut en 2015 - avec des titres à Vienne et Kuala Lumpur et une demie à Bercy -, il ne reste à l’Espagnol qu’une infime marge de progression d’ici à la fin de la saison ATP.

Attention à Dominic Thiem

Finalement, et plus que Jo-Wilfried Tsonga, c’est le jeune Dominic Thiem qui paraît plus à même de chiper à la Monf' la dernière invitation au bal des vainqueurs. Tout comme le Français, l’Autrichien n’a pas foule de points à défendre d’ici à la fin de l’automne, à l’exception d’un troisième tour à l’US Open et une demi-finale à Saint-Petersbourg. Rien d’insurmontable au vu du niveau affiché par la grande promesse du tennis mondial. Bref, la bataille entre le Français et l’Autrichien s’annonce palpitante…