Rome: Murray tape Djokovic facilement, Roland-Garros s'annonce bouillant

TENNIS Entre Djokovic, Nadal, Federer et Murray, ça promet...

B.V.

— 

Andy Murray au tournoi de Rome
Andy Murray au tournoi de Rome — Alessandra Tarantino/AP/SIPA

Il y aura du monde en forme avant Roland-Garros. Le Britannique Andy Murray, N.3 mondial, a remporté dimanche le tournoi Masters 1000 de Rome en battant en finale le Serbe Novak Djokovic, N.1 mondial, 6-3, 6-3. Le jour de ses 29 ans, Murray remporte ainsi son deuxième tournoi Masters 1000 sur terre battue, après celui de Madrid l'an dernier, et le 12e en tout.

Djokovic, qui avait eu un parcours très difficile pour atteindre la finale, n'a jamais semblé en mesure de gêner Murray, qui s'est également mieux adapté aux conditions de cette finale, disputée sous une pluie quasi-constante.

Le Serbe visait un triplé à Rome, où il s'était imposé en 2014 et 2015. Il y a une semaine, les deux hommes s'étaient déjà affrontés en finale à Madrid et c'est Djokovic qui s'était imposé 6-2, 3-6, 6-3.

«Bravo à Andy. Aujourd'hui, il était trop fort. Trop fort pour moi. Mais je me sens comme à la maison à Rome et je reviendrai l'année prochaine», a déclaré Djokovic, dans un très bon italien, après le match.