Tennis: Pourquoi Marion Bartoli ne reviendra pas sur le circuit

WTA La Française a évoqué un possible retour via un message énigmatique sur twitter…

J.L.

— 

Désormais retraitée, Marion Bartoli occupe les fonctions de consultante pour Eurosport.
Désormais retraitée, Marion Bartoli occupe les fonctions de consultante pour Eurosport. — Kathy Willens/AP/SIPA

«Revenir ou ne pas revenir au tennis? Qu'en pensez-vous?». Tweeté l’air de rien lundi en fin de soirée, le message de Marion Bartoli a enflammé les suiveurs, qui pleurent encore à chaudes larmes (de joie) en repensant au triomphe de la Française à Wimbledon. Mais la perspective de revoir Marion et Papa sur un court de Grand Chelem est-elle vraiment plausible? A 20 minutes, on y croit moyennement.

Parce qu’elle ne tiendrait pas physiquement

La Française a bâti sa carrière sur un travail acharné. Non pas qu’elle manquait de talent, mais plutôt que son style de jeu ne pouvait pas s’exprimer sans une condition physique irréprochable. D’ailleurs, dès qu’elle n’était pas dans sa forme optimale, Bartoli redevenait une joueuse vulnérable pour le top 50. C’est en partie ce qui l’a décidé à se ranger sur le bas-côté. «J'ai de gros handicaps physiques. Je n'ai plus d'épaule. J'ai des réalités qui font que je ne me pose même pas la question de savoir si je pourrais rejouer au tennis au plus haut niveau», confiait-elle au Figaro l’an passé, alors qu’elle venait de se retirer du programme de téléréalité Ice show sur M6. On ne voit pas comment le diagnostic aurait changé un an après.

Parce qu’elle n’a pas l’air d’avoir le tennis blues

Contrairement aux jeunes retraitées qui sont un jour revenues sur le circuit, avec une réussite incertaine (Hénin, Hingis, Clijsters), Bartoli a pensé à son après-carrière. Pour qui la voit régulièrement sur les grands tournois, elle donne l’impression de profiter à fond de sa nouvelle vie de consultante, sur Eurosport où à la télé britannique pour Wimbledon. Surtout, elle peut enfin s’adonner à sa passion pour la mode. Bartoli a créé sa propre ligne de bijoux, et s’est associée à différentes marques de sacs et de chaussures pour mettre en valeur sa marque. Ça l’occupe beaucoup : son avant-dernier tweet nous apprend qu’elle vient de passer 4 jours au Qatar, puis 2 jours à Londres et autant à New York pour ses nouvelles activités.

Parce qu’elle n’a rien à y gagner

Sans faire injure à sa carrière, on ne voit pas trop ce que Marion Bartoli aurait à gagner à sortir de sa retraite. En gagnant Wimbledon, elle s’est assurée pour un petit moment une place de choix dans l’histoire du tennis, et l’élite s’est plus resserrée que l’inverse en son absence. Revenir dans le top 10 serait déjà une tâche insurmontable, alors à quoi bon? Une proche de la Française, interrogée par RMC, confirme d’ailleurs qu’il ne fallait peut-être pas prendre ce tweet au pied de la lettre. «C'était juste un petit sondage auprès de ses fans, rien de plus. Bien sûr que le tennis lui manque et qu'elle "tape la balle" ponctuellement, mais elle ne reprendra pas. Ce sondage n'était pas destiné à ça.»