Agen : Le SUA s’enfonce dans la crise avec le départ de Deylaud et la suspension de Sonnes

RUGBY Le club n’a plus gagné un match de championnat depuis plus d’un an et demi

C.C. avec AFP
— 
L'entraîneur de rugby Régis Sonnes.
L'entraîneur de rugby Régis Sonnes. — Ettore Griffoni/LiveMedia/Shutterstock/SIPA

Mais quand cela va-t-il s’arrêter ? Moins de deux semaines après avoir été appelé en tant que consultant au chevet d’Agen, en grande difficulté en Pro D2, Christophe Deylaud a jeté l’éponge en raison de « divergences » avec le manager Régis Sonnes, qui a été suspendu dans la foulée, a fait savoir le club de rugby ce mardi soir.

« Christophe Deylaud, choisi par Régis Sonnes pour une mission de consultant, a décidé de stopper ses fonctions en raison de divergences profondes avec le manager. Le conseil d’administration s’est réuni et a décidé à l’unanimité de suspendre Régis Sonnes de ses fonctions », a écrit le SUA ce mardi soir sur son compte Twitter.

Relégué de Top 14 au printemps à l’issue d’une saison cauchemardesque, ponctuée de 26 défaites en autant de sorties, Agen n’a toujours pas gagné à l’échelon inférieur à l’issue des six premières journées. Une série noire qui avait poussé fin septembre le président agenais Jean-François Fonteneau a faire appel, en qualité de consultant, à un historique du club, Christophe Deylaud, afin de provoquer un « électrochoc ».

Qui va venir dans cette galère ? 

Sa mission n’aura pas duré deux semaines, le temps d’un nouveau revers, à domicile, contre un promu, Narbonne (17-15). « N'ayant pas de relation ni d’échange avec Régis Sonnes, qui avait pourtant validé sa venue, il a pris la décision de partir », a expliqué au quotidien Sud-Ouest le président Fonteneau. Ce départ acté, le dirigeant a convoqué le conseil d’administration du SUA, qui a décidé de mettre à pied Régis Sonnes en préalable à son licenciement.

« On a tout essayé, mais ça ne peut pas durer. On ne peut pas continuer comme ça », a estimé Jean-François Fonteneau. Avant-dernier de Pro D2, Agen se déplacera vendredi chez la lanterne rouge, Vannes, pour le compte de la 7e journée.