Coupe du monde de rugby: On vous raconte le gros coup de gueule de Philippe Saint-André

RUGBY Le sélectionneur des Bleus s'est fâché à la pause contre la Roumanie (38-11)...

Romain Baheux

— 

Philippe Saint-André lors de France-Roumanie le 23 septembre 2015.
Philippe Saint-André lors de France-Roumanie le 23 septembre 2015. — MATTEO CIAMBELLI/SIPA

De notre envoyé spécial à Londres (Angleterre),

En plein débat avec Nicolas Sarkozy en 2007, Ségolène Royal avait lancé le concept de « colère saine ». Huit ans plus tard, Philippe Saint-André l’a repris sa sauce en assaisonnant copieusement ses joueurs à la pause du deuxième match de Coupe du monde des Bleus contre la Roumanie (38-11). On n’a malheureusement pas le son mais l’image du sélectionneur gesticulant et pourrissant un vestiaire les yeux enfouis dans les pompes dit déjà énormément de choses.

« Pour être honnête, je n’étais pas très heureux de ce que je voyais sur le terrain, raconte le boss du XV de France. Je leur ai dit qu'à partir du moment où le porteur du ballon n'arrive pas à gagner ses duels et que les deux premiers joueurs qui viennent nettoyer n'arrivent pas à sortir le joueur roumain, c'est compliqué de jouer au rugby.» On doute quand même les mots employés soient ceux-là.

« On s’est fait gueuler dessus », admet Sofiane Guitoune. « Il a dit ce qu’il y avait à dire dans ce genre de situation, raconte Alexandre Flanquart. Il a insisté sur le fait que l’on devait être plus agressif, plus méchant. » Le plus étonnant n’est pas de voir un sélectionneur s'emporter mais plutôt que ça vienne de PSA, bien moins expansif au quotidien qu’un Bernard Laporte et son mythique « pas faire de faute ! » à la mi-temps de France-Italie en 2002.

« C’est parce qu’il n’y a pas toujours les caméras pour me filmer», sourit Saint-André. « J’ai eu Vern Cotter (à Clermont), j’en ai pris des soufflantes à la mi-temps aussi, se souvient Morgan Parra. C’est normal, c’est l’entraîneur principal. C’est pour remettre la tête à l’endroit à tout le monde. On est professionnel et c’est le boulot de Philippe. » Pour le coup, c’est du travail bien fait.