Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
RUGBYUne rentrée avec le sourire pour le XV de France

Une rentrée avec le sourire pour le XV de France

RUGBY
Les joueurs se sont retrouvés à Marcoussis ce lundi...
Philippe Saint-Andre, le sélectionneur du XV de France, et Julien Deloire, le préparateur physique ont lancé lundi la préparation pour le Mondial 2015.
Philippe Saint-Andre, le sélectionneur du XV de France, et Julien Deloire, le préparateur physique ont lancé lundi la préparation pour le Mondial 2015. - AFP
Guilhem Richaud

G.R. avec AFP

Les 36 joueurs du XV de France présélectionnés pour la Coupe du monde qui démarre dans deux mois en Angleterre, ont entamé lundi leur préparation. Pour l’instant, tout le monde a « le sourire et est motivé », d’après le manager des Bleus Philippe Saint-André. Il y avait toutefois « comme pour tous les enfants qui rentrent, un peu d’appréhension, de stress pour certains. Mais il y a surtout beaucoup de bonheur, de plaisir » a précisé le sélectionneur.

« La coupe du monde de rugby est lancée ! #Marcoussis #prépa @RTLFrance pic.twitter.com/66I2mTHUuc — Thibaut Geffrotin (@TGeffrotin) July 6, 2015 »

Les sourires pourraient rapidement disparaître, puisque les 36 présélectionnés vont essentiellement suer pendant plusieurs semaines. L’objectif jusqu’au 25 juillet, date de la fin du stage à Tignes (Savoie) qui marquera la fin du premier des trois blocs de la préparation, est ainsi clair : se bâtir une « caisse », notamment grâce aux bienfaits de l’altitude, afin de rivaliser avec les nations de l’hémisphère Sud en Angleterre du 18 septembre au 31 octobre.

« Le bon de commande que l’on a donné [aux préparateurs physiques], c’est de mieux se déplacer, plus vite et plus longtemps, pour éviter les problèmes qu’on a connus ces trois dernières années sur les fins de mi-temps et les fins de matchs », a expliqué Saint-André.

Le match du contre l’Angleterre comme référence

Le staff du XV de France a en tête un match référence : la défaite en Angleterre dans le Tournoi (35-55 le 21 mars) dans une rencontre folle, disputée sur un rythme effréné.

« Pour nous, Twickenham aura été une mise en bouche fabuleuse : peu de joueurs avaient connu cette intensité et ce rythme, a expliqué Julien Deloire, le responsable de la préparation physique. Tous les matchs de la Coupe du monde ne seront pas comme ça, mais certains peuvent se gagner sur ce rythme. »

Sujets liés