Roland-Garros: C'est fini pour la Pouille, sorti avec les honneurs par Albert Ramos... Revivez ce match avec nous

TENNIS Allez Lucas, toute la France croit en toi aujourd'hui...

Aymeric Le Gall

— 

Pouille a bien galéré contre Benneteau dimanche.
Pouille a bien galéré contre Benneteau dimanche. — Ella Ling/Shutterstock/SIPA

POUILLE - RAMOS: 2-6, 6-3, 7-5, 2-6, 1-6 (terminé)

19h51: On est tellement déçu pour Lucas qui, s'il n'avait pas été dérangé par plusieurs pépins physiques durant la rencontre, avait les arguments pour emmerder l'Espagnol. On te donne rendez-vous l'année prochaine, mon bonhomme. 

 

>> Merci à tous d'avoir suivi ce super duel avec nous. Pour les fans de ballon rond, je vous informe qu'on live aussi le match amical France-Paraguay. Allez, des bises à toutes et à tous, on vous aiiiiiiiime ! 

19h50: C'EST FINI POUR LA POUILLE...

19h49: Balle de match pour le Catalan...

19h46: Pouin pouin pouin pouin, pouin pouin pouin pouin pouin pouin pouin... C'est la marche funèbre pour ceux (c'est à dire tout le monde) qui n'auraient pas reconnu. Vous pouvez compter, je n'ai pas oublier le moindre pouin. 5-1 pour Ramos..............

19h45: Y a un peu de ça, ouais. 

 

19h40: Voilà voilà... 4-1 pour Albert Ramos. Je vais chouiner vite fait et je reviens. 

19h37: Oh non Lucas, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait... Aïe, aïe, aïe... Pouille cède son service sur... une PUTAIN de double faute... 

19h33: Le problème quand on regarde mon post précédent, c'est que le Catalan n'a pas l'air parti pour lâcher quoi que ce soit. 2 jeux à 1 pour Ramos. Et pour ne rien arranger, le docteur est de retour auprès de Pouille. Allez coco, donne-lui une potion magique et on est reparti ! 

19h31: 1-1 Pouille ne lâchera rien, sache-le AlbertO.

19h29: Le premier point pour Albert Ramos. (Prenons une seconde pour réfléchir à un truc: un Espagnol > Albert > WTF ??? Je ne m'appelle pas Aymerico, moi... Tout se perd)

19h25: Bon vu le revers qu'il vient de claquer sur la ligne, j'ai pas l'impression que Pouille soit hyper dérangé par ses petites douleurs. C'est ça ou alors le doc à des doigts de fées. 

19h21: MIERDA… Excusez cette grossièreté, je sais qu’on n’a pas gardé les lamantins ensemble, mais Pouille a fait appel au Doc, il est allongé et se fait masser sur la terre battue du Lenglen. On est d’accord que c’est pas le meilleur signe avant de débuter un cinquième et dernier set...

19h17: On le voyait venir gros comme un chat obèse, on va y avoir droit à notre conquième et dernier set ! Victoire de Ramos 6 à 2 dans le quatrième. Allez les gens, c'est maintenant que la Pouille a besoin de nous !!!

19h16: « Je veux bien avoir 41 ans et ressembler à Marion Cotillard ». La rédac is on fire en ce vendredi soir ! 

19h15: Voilà le point de taré dont je vous parlais tout à l'heure. Dégustez-moi ça les enfants. 

 

19h11: 5-2 Ramos. On y va tout droit. 

19h09: Non, il n'y a pas de raison que je ne profite pas un peu avec vous. 

 

19h06: Mini vent d'espoir sur le Lenglen avec le retour de Lucas Pouille à 4-2.

19h01: 4-1 pour l'Espagnol... On se dirige tout droit vers un cinquième set. En même temps, plus c'est long.

19h00: OH LE POINT DE SALOP !!! A l'arrivée c'est le Catalan qui remporte le jeu d'un passing imparable. Dur...

18h59: nkizhcmqssrmcoµµ%huihnds44=++. Et encore, je reste poli. 3-1 et service à venir pour Albert Ramos...

18h55: Un petit point sur le score, parce que bon, c'est quand même l'essence du sport. Alors ça fait 2-1 pour Ramos dans le quatrième set et Pouille mène 30-0 sur son service. 

18h53: Gneugneugneugneu... Blablablabla... SHUT UP !!!

 

18h49: Ah cet amorti des familles... 30-0.

18h48: Bon... Lucas Pouille met la balle dans un couloir. L'Espagnol gagne son jeu de service.

18h47: Et pourquoi tu l'as envoyé dans le filet ? Avantage Ramos.

18h46: NOOOOON ! Comment tu fais ça, Lucas ? Comment tu as pu gâcher ta balle de break ?

18h44: AH NON, PAS CA. Pas cette balle dans le couloir.

18h43: Le revoilà! Il est passé dans le vestiaire. MAIS LE MATCH REPREND.

18h41: Excusez-moi, c'est l'impatience. Lucas m'a tellement régalé sur ce troisième set que j'ai hâte de voir la partie continuer. 

18h40: Ca prend un peu trop de temps pour reprendre là...

18h38: Bon, Lucas, il faut pas tout gâcher dans ce quatrième set. Tu nous le finis, s'il te plaît.

18h36: OUI, SI, YES !!! Pouille vient de remporter le troisième set et c'est mérité, le Français est dans un bon jour. Pourvu que ça dure ! 

18h35: C'est irrespirable, Pouille vient de manquer deux balles de set de rang. Je n'en peux plus, je suis tout tendu...

18h30: T'as pas intérêt de faire le con sur ce jeu Lucas, sinon je m'occupe personnellement de ton cas. Et c'est pas au tennis mais au cul sec que ça va se jouer. Autant dire que t'es mort si on s'aventure là-dedans. 

18h29: LE BREAAAAAAAAAAAAAAKKKK POUR MON CHERI !!!

18h25: BOUYA, BALLE DE BREAK AU MEILLEUR DES MOMENTS POUR POUILLE ! 

18h22: OUI, OUI, OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! 5 jeux partout. Rien n'est fait pour le moment mais vu comment c'était mal embarqué pour le Français, on va dire qu''il s'en sort bien ! 

18h20: BOUM, le coup de fusil de Pouille pour sauver une balle de set ! C'est bon ça, petit !

18h12: Pouille remet les chiffres de sa montre à l'heure, 4-4 et (ensemble) tout redevient possible ! (Non, non, je ne suis pas Sarkozyste, on s'calme)

18h09: Putain mais c'est génial le tennis ! La vérité d'une minute n'est pas celle de la suivante. Alors que je m'étais déjà préparé à vous dire que l'affaire était pliée dans ce troisième set, c'est le moment qu'a choisi Pouille pour débreaker l'Espagnol. L'espoir renaît et c'est assez jouissif ! 3-4, service Pouille

18h03: Bon, bon, bon, le troisième set est clairement en train de tourner en faveur de l'Espagnol... Nouveau break pour Ramos qui va servir pour mener 5 jeux à 2. Nos prédictions seraient-elles en train de voler en éclat ? 

17H58: C'EST CA LE MENTAL, POUILLE REPREND LE SERVICE DE RAMOS ! 3-2 pour l'Espagnol mais le Nordiste va servir pour revenir à égalité. 

17h55: Chute, chute dans le pelot... Euh,  chute dans le ciel, pardon. Bref, il pleut à nouveau. 

17h54: Alors qu'Albert Ramos vient de breaker Pouille (3-1), je vous laisse vous pourlécher les babines devant ce super point du Français. 

 

17h49: Le Lenglen est forcément à fond derrière son poulain. 

 

17h45: Et alors la pluie, tu la ramènes moins tout de suite. Je vous l'avais dit, on est passé entre les gouttes, et facile en plus ! 

17h40: Dommage pour Lucas Pouille, et pour la nation toute entière, Ramos a remporté son premier jeu de service alors que quelques secondes plus tôt, le Français était à 2 centimètres de faire le break... 

17h35: Il est là le grand Lucas. Sérénité c'est son deuxième prénom. Le saviez-vous ? 

 

17h33: Il n'aura pas eu besoin de plus, c'est fait, la Pouille prend le deuxième set et se relance complètement ce match ! L'affaire de la cheville tordue n'aura été qu'une simple frayeur et c'est tant mieux. 

17h32: TROIS BALLES DE SET POUR POUILLE ! On n'est pas bien là ? 

17h26: Et sinon, Schwartzman qui donne une leçon à Djoko, on en parle ??? Si ça vous dit, c'est à suivre en live par ICI (Mais en vrai je ne veux pas que vous me quittiez. Ne vous inquiétez pas, je vous tiendrai au courant si les choses tournent à la débandade pour le Serbe).

17h24: YEAAAAHHHHHH Pouille est gentiment en train de mettre le feu au Lenglen avec des coups sortis de nulle part ! 5 jeux à 2, le deuxième set est en train de vraiment tourner à l'avantage de notre petit français.

17h17: De son côté, @OliWan nous prédit ceci: « 2ème set Pouille, 3ème Ramos, 4ème et 5ème Pouille avec un 9-7 pour finir ». C'est plutôt crousty-sexy comme programme, vous ne trouvez pas ? Moi perso, je signe des deux mains ! 

17h15: Du coup, quand je regarde les résultats du petit vote de tout à l'heure, je constate que vous êtes très confiants pour l'ami Pouille. Et vous savez quoi, je ne m'attendais pas à autre chose ! J'ai même carrément envie de vous suivre sur ce coup. ALLEZ LUCAS !!!

17h13: Il est solide le Nordiste ! Malgré un gros bobo pas beau à la cheville, Pouille s'est relevé pour remporter le 5e jeu de ce set. 4-1 pour le Français désormais.

 

>> J'ai droit de dire que ça commence à sentir bon ou j'attends un peu ? 

17h12: Voilà la fameuse action qui nous a foutu les jetons. 

 

17h09: Plus de peur que de mal visiblement, le docteur a palpé la cheville, parlé avec Lucas, qui a fini par remettre ses godasses et repartir sur le court. Mais bon, on va quand même attendre un peu avant de crier victoire. 

17h05: Oh noooooooon... La cheville droite de Pouille a tourné, la biatch... Le joueur est allé s'asseoir sur sa chaise en attendant le Doc. Hé j'vous préviens direct, si la Pouille doit abandonner Roland pour ça, je pète tout dans la rédac. Et dans le quartier. Et puis merde, je déglingue tout dans Paris. 

17h01: Bon du coup on va continuer ainsi, 3-0 c'est bien, 4-0 ça serait le panard total. On avait souhaité que le Français entame se deuxième set à fond les ballons, c'est ce qu'il a fait. IM-PEC-CABLE !

16h56: Le réveil de Lucas Pouille qui vient de breaker ! 2-0 pour le Français c'est bien, 3-0 ça serait mieux. Logique, non ? 

16h55: Je m'embêtais un peu alors je me suis dit que j'allais faire bosser un peu votre imagination. A vous de jouer les mediums !

 

 

16h50: Et voilà, on le sentait, c'est confirmé, l'Espagnol remporte la première manche sans vraiment trembler. 6-2, rien à dire. Allez Lucas, faut tout de suite repartir au charbon sinon ça peut vite devenir expéditif...

16h43: Bon, je crois qu’après ce nouveau break d’Albert Ramos, il serait sage d’arrêter de croire au miracle dans cette première manche pour Lucas Pouille… 5-2 pour l’Espagnol et service à suivre pour le gain du premier set.

16h38: Lucas doit vraiment donner sa vie sur chaque point pour espérer mettre l'Espagnol en difficulté. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est déjà mort pour le Français, mais va falloir réaliser un match de dingo pour passer ce tour...

16h35: Bon ben oubliez, j'ai rien dit, les deux balles ont été effacées assez facilement. Il est impressionnant le Ramos à toujours chercher son coup droit, quitte à se mettre dans de drôles de positions. 

16h33: Allez mon petit, deux balles de débreak pour Pouille ! 

16h30: Alors que Lucas Pouille s’est fait peur mais a finalement réussi à remporter son jeu de service au forceps, les premiers parapluies s’ouvrent dans les tribunes. Ça pue…

16h27: « Pouille-le » gueule un mec dans les gradins. J'ai ri. 

16h23: Ramos a peut-être un coup droit du tonnerre, mais son revers est loin d’être dégueu non plus. L’Espagnol envoie parpaing sur parpaing, c’est assez impressionnant. Pour ce qui est du score, l'écart est maintenu: 3-1 pour Ramos. 

16h22: Je n’appellerai pas non plus ça une ressemblance flagrante, mais y a clairement un truc niveau capillarité !

 

16h17: Break confirmé, 2-0 pour Ramos. On a connu meilleur démarrage...

16h15: Merdoum, ça commence mal pour la Pouille, break d'entrée pour Ramos. Bon, faut encore le confirmer, et vu qu'on sait que le service n'est clairement pas le point fort de l'Espagnol, rien n'est fait. 

16h14: Ça cogne sévère, et je ne parle pas de la météo. Popopopo, vous verriez ce que les deux s’envoient dans la tronche. Ça annonce un match de costaud !

16h12: En bon Français, Lucas Pouille aime faire peur à nos petits cœurs. Mené 15-40 dans le premier jeu, le Français a recollé à 40-A.

16h08: C'est parti pour les boum-boum incessants entre Lucas Pouille et Albert Ramos ! Enfin, tant qu'il ne pleut pas...

15h54: Vous l’aurez compris, Kiki s’est brillamment qualifiée pour les 8e de finale au terme d’un 3e set qui était pourtant salement embarqué pour elle (elle était menée 5-2, vous voyez un peu le tableau ?). Mais impossible n’est pas Mladenovic, n’est-ce pas ?

 

15h30: Salut les fous ! Alors, je vous avait bien dit qu'il était cool ce papier ! On attend le dénouement du match de Kiki contre Rogers (c'est tendu tendu) avant d'enchaîner avec la grosse Poupouille. Tenez-vous prêts ! (Je sais que vous l'êtes)

15h20: Juste avant de se retrouver pour cette délicieuse opposition de style, je vous conseille ce super papier sur le non moins super Lucas Pouille. Trsè instructif. Ne vous inquiétez pas si vous tombez amoureux de Lucas après avoir lu ça, c'est une réaction parfaitement normalE. 

 

Lucas Pouille va affronter aujourd’hui un adversaire de poids en la personne d’Albert Ramos, quart de finaliste à Roland l’an dernier. Pourtant, on le sent bien, nous, le petit Lucas. Déjà parce qu’on n’a plus trop le choix vu le nombre de Français encore en lice dans le tableau messieurs, et ensuite parce que même si ça risque de ne pas être une partie de plaisir, le joueur nourrit de belles ambitions personnelles en grand chelem, même s’il ne le clame pas (encore) haut et fort. Allez, on croise les doigts, on se tient tous par les épaules et ça devrait pouvoir le faire.

>> Je vous donne rendez-vous dans quelques minutes seulement car Kiki est en train d’en chier contre Rogers. Allez, à tout de suite les copains !