PSG: Sadique, Unai Emery veut que les équipes qui viennent au Parc «souffrent»

FOOTBALL Unai Emery attend plus de ses joueurs en termes de jeu...

W.P.
— 
«Quoi? Tu veux ma photo?»
«Quoi? Tu veux ma photo?» — FABRICE COFFRINI / AFP

 « est content », et non, il ne doute pas malgré des débuts laborieux  , comme il l’a déclaré en conférence de presse d’avant-match contre  , samedi. Le technicien espagnol s’est montré détendu et souriant au moment de répondre à la presse. Mais aussi évasif, comme sur la question de la concurrence, à laquelle il a répondu plusieurs fois en affirmant que « ceux qui jouent sont (…) les meilleurs à [ses] yeux ».

« Je veux que les équipes qui viennent à la maison souffrent »

Seul sujet sur lequel  s’est montré réellement bavard : l’amélioration de son équipe en termes de jeu pratiqué. Selon le coach du PSG, ses joueurs « se sont améliorés », mais c’est encore insuffisant.



« L’équipe doit encore améliorer beaucoup de choses. Rennes, ça sera difficile, l’important c’est de gagner. Mais ce qui est aussi important, c’est comment on va gagner le match. Nous voulons une identité claire. Je veux de l’intensité et de l’agressivité en attaque comme en défense », a soutenu l’Espagnol, avant de lâcher la punchline de cette conf'.

 « Je veux que les équipes qui viennent à la maison souffrent. Je veux qu’on gagne et qu’on fasse souffrir les équipes adversaires. »
 

Pour cela, il faut « plus de concentration » et se créer toujours « plus d’occasions de but », explique Emery. Il a bien raison, l’ami Unai. Parce qu’avec le trident Cavani-Di Maria-Lucas, il faut beaucoup d’occasions de but pour infliger des gros scores à ses adversaires…