PSG : Schéma tactique, Pep Guardiola, Blaise Matuidi... Unai Emery se livre

DECLARATIONS Unai Emery s'est livré dans l'édition de mardi de L'Equipe...

W.P.

— 

Unai Emery
Unai Emery — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Alors que la reprise approche et que le PSG porte chaque jour un peu plus l’empreinte d’Unai Emery, l’entraîneur basque s’est livré dans l’édition de mardi du journal L’Equipe, pour évoquer plusieurs thèmes comme son arrivée dans le club de la capitale, ses influences et le style de jeu de « son » Paris Saint-Germain.

Ce qu’il a dit à Nasser Al-Khelaifi avant d’arriver au PSG

« Avant de signer, j’ai demandé au président pourquoi il me voulait. Il m’a donné cette explication. « Le travail que tu as fait pour grandir et gagner trois Ligues Europa, je le veux aussi pour mon équipe avec ta passion, tes rêves. Mon équipe est bonne, mais je veux un peu plus », raconte l’entraîneur basque. Ce dernier est prévenu, il devra faire un peu plus qu’un quadruplé national et des quarts de finale en Ligue des Champions s’il veut durer au PSG.

De Guardiola à Bielsa, les modèles d’Unai Emery

Comme beaucoup d’entraîneurs espagnols, l’ancien technicien du FC Séville et de Valence respecte et admire Pep Guardola, un homme qui, d’après lui, a « apporté beaucoup de choses au football. » Mais comme le nouveau pensionnaire du banc du Parc des Princes a des goûts variés, il apprécie également le jeu proposé par Diego Simeone. « J’aime beaucoup la pression et l’intensité qu’il demande à son équipe », a dit le triple vainqueur de la Ligue Europa au sujet du coach des colchoneros. Unai Emery a également cité Marcelo Bielsa, pour tout l'ensemble de son travail « sur l’analytique. »

4-2-3-1 ou 4-4-2 ?

Arrivé à Paris il y a peu, l’entraîneur espagnol a bénéficié du travail réalisé par Carlo Ancelotti et Laurent Blanc avant lui. Et s’il a pour ambition d’apporter sa touche tactique à la formation parisienne, il n’a pas forcément envie de tout raser pour reconstruire sur des ruines. « Cette équipe a bien travaillé ces dernières saisons en 4-3-3 et elle a la capacité pour évoluer dans l’autre système [le 4-2-3-1, cher à Unai Emery] », ajoutant que, de toute façon « le système, c’est une photo à un moment donné, mais après dix secondes et du mouvement si tu refais une photo, elle sera différente. »

A propos de l’avenir de Blaise Matuidi

Enfin, concernant le cas de Blaise Matuidi, l’un des joueurs les plus importants du PSG version Laurent Blanc, Unai Emery s’est montré plus évasif. « Nous avons beaucoup de milieux défensifs gauchers. S’il a une opportunité pour partir et s’il trouve qu’il y a trop de monde au milieu… Mais je ne veux pas qu’il s’en aille. »