Mondial de handball: Et dire que la Norvège ne s'était même pas qualifiée pour la compétition...

HANDBALL Les adversaires des Français en finale, dimanche, ont bénéficié d'une wild-card délivrée par la Fédération internationale...

N.C.

— 

Sander Sagosen, le meneur de jeu de la Norvège, ici contre la Croatie en demi-finale du Mondial le 27 janvier 2017.
Sander Sagosen, le meneur de jeu de la Norvège, ici contre la Croatie en demi-finale du Mondial le 27 janvier 2017. — Alain Coudert/sportsvisio/SIPA

C’est quand même dingue, parfois, le sport. On n’y avait pas prêté attention lorsque la France l’a rencontré lors de la phase de poule, il y a deux semaines à Nantes, mais puisqu’on a droit à des retrouvailles en finale, dimanche, il est temps de le rappeler : la Norvège est une sacrée miraculée. En fait, elle n’aurait même pas dû participer à ce Mondial, à l'origine.

Eh oui. En juin dernier, lors du tournoi qualificatif européen, les Norvégiens ont été battus par la Slovénie (défaite 24-18 à l’aller, victoire 29-27 au retour >> élimination au goal-average). Une grosse surprise, quand même, à peine cinq mois après leur belle quatrième place lors de l’Euro en Pologne. Mais ils ont pu compter sur un coup de pouce de la Fédération internationale de handball, qui a décidé de leur délivrer une invitation.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Sander Sagosen et ses coéquipiers ont su en profiter. Après avoir bien bousculé les Experts et pris la deuxième place de la poule A, ils ont sorti la Macédoine, la Hongrie puis la Croatie et vont disputer leur première finale internationale. Mais leur folle aventure va s’arrêter là, hein ?