Equipe de France : « On doit se focaliser sur Paris », rappelle Wendie Renard, à la veille de la liste de Corinne Diacre

FOOTBALL La capitaine de l’OL assure ce mercredi, tout comme son entraîneur Jean-Luc Vasseur, que son équipe n’est pas perturbée par la situation en équipe de France, à deux jours du choc contre le PSG

Jérémy Laugier

— 

Wendie Renard, ici après son but déterminant en demi-finale de Ligue des champions contre le PSG, en août à Lisbonne. Alvaro Barrientos
Wendie Renard, ici après son but déterminant en demi-finale de Ligue des champions contre le PSG, en août à Lisbonne. Alvaro Barrientos — AFP
  • L’OL prépare l’un de ses principaux rendez-vous de la saison, vendredi (21 heures) à Paris, dans des conditions très particulières.
  • Capitaine avec les Bleues et en froid avec Corinne Diacre, la Lyonnaise Amandine Henry a en effet vidé son sac dans une interview diffusée dimanche par Canal +, alors que la prochaine liste de la sélectionneuse sera donnée jeudi (11h30).
  • Wendie Renard et Jean-Luc Vasseur sont néanmoins formels ce mercredi : « le plus important, c’est ce match face au PSG ».

Au centre d’entraînement de l’OL,

Le service de communication de l'OL avait bien insisté auprès des journalistes. Les questions de la conférence de presse de  l'équipe féminine, ce mercredi, devaient concerner le choc de D1, vendredi (21 heures) à Paris. Cette règle s’est effritée après une dizaine de minutes face à Wendie Renard et Jean-Luc Vasseur. Car la question essentielle de la semaine lyonnaise, trois jours après l’interview d’Amandine Henry vidant son sac sur le management de Corinne Diacre, est bien de savoir si le groupe n’est pas perturbé par les nombreuses tensions autour des Bleues.

« Non, pas du tout, parce que ce sont deux choses différentes, assure Wendie Renard. On est en club et on sait sur quoi on doit se focaliser, on a un match important vendredi à Paris. » Relancée au sujet de la liste de l’équipe de France pour le match contre l’Autriche (le 27 novembre), dévoilée jeudi par Corinne Diacre, la capitaine lyonnaise a là aussi fait au plus court : « La coach fera ses choix comme elle a toujours fait, il n’y a pas de problème ». Si jamais sa partenaire Amandine Henry n’en fait une nouvelle fois pas partie, on a du mal à la croire.

« Ça ne sert à rien de parler en fait »

La défenseure emblématique de l’OL, elle aussi clairement en froid avec Corinne Diacre, ne souhaitait en tout cas pas s’épancher sur la situation des Bleues ce mercredi : « On a déjà parlé, et là, le plus important, c’est ce match de Paris, c’est notre but. Ça ne sert à rien de parler en fait ». En apparence, Jean-Luc Vasseur n’est pas plus embêté que ça par ce timing de liste, la veille de l’un des rendez-vous déjà cruciaux de la saison.

« Les filles vont forcément regarder la liste, l'équipe de France est toujours une fierté pour elles, explique l’entraîneur lyonnais. Mais après, elles replongeront directement sur ce match du PSG. J’ai affaire à de grandes professionnelles et elles savent que la priorité aujourd’hui est le match contre Paris. » De même, il ne s’inquiète pas de la forte pression qui entourera ce sommet, au vu du pesant contexte entourant le football féminin en France : « Ce sont des championnes parce qu’elles arrivent toujours à trouver cet équilibre dans la préparation de pareil match, de se dégager au maximum de la pression ». Dans un sourire, Jean-Luc Vasseur conclut : « Amandine est très très bien, elle est en pleine forme ». Cela sera-t-il encore le cas jeudi à 11h32 ?