PSG - Bayern Munich: Les Parisiens en larmes... Nasser «n'oublie pas les choses positives»... La finale à revivre en direct

FOOTBALL Le PSG est tombé sur plus fort que lui et devra encore attendre pour s'offrir la Ligue des champions

Nicolas Camus

— 

La haie d'honneur du Bayern Munich pour les Parisiens après la finale de la Ligue des champions.
La haie d'honneur du Bayern Munich pour les Parisiens après la finale de la Ligue des champions. — David Ramos/AP/SIPA

00h54Bon, on va se quitter là les ptits potes. Vous retrouverez tout plein de papiers de notre envoyé spécial demain dès poton-minet. On a vibré en tout cas dans ce Final 8, même si la fin n'est pas celle qu'on espérait. Merci à tous d'avoir été là, à très vite pour de nouveaux lives foot (et le Tour qui commence le week-end prochain !!). Des bises tout le monde. 

00h45: Tiens, on ne l'a pas entendu Leo ce soir. Ce sera peut-être pour le débrief dans les jours à venir. On espère en tout cas. 

 

00h42: J'entends le parallèle avec la finale perdue par l'OM en 1991. Autre époque, autre contexte puisque les Marseillais étaient favoris mais ça peut s'entendre dans le sens où l'OM n'avait pas réussi à se libérer et jouer vraiment son jeu. Il a fallu attendre deux ans de plus... 

00h38: ALLEZ LA, la vidéo de notre champion du Portugal de burpees qui tombe. La der' de ce Final 8, je suis un peu ému. Merci pour tout Wiyam.

 

00h33: La suite des aventures de notre journaliste à Marseille.

 

00h28: Haha la photo de Lucas Hernandez. Saison bien pourrie pour le champion du monde mais ça se termine pas trop mal. 

View this post on Instagram

GUESS WHO ? 🤣 🏆 @fcbayern

A post shared by L U C A S H E R N Á N D E Z (@lucashernandez21) on

 

00h25: Quelques réactions côté Bayern >>

Joshua Kimmich: «C'est le plus grand jour de ma carrière. C'est indescriptible, un sentiment comme ça, d'être sur le terrain avec un groupe comme celui-là. C'est comme avec des frères, même si quelqu'un fait une erreur, un autre arrive pour la réparer. Hansi Flick nous a donné beaucoup de confiance dès le début, nous avions un peu un sentiment d'invincibilité. Nous avons grandement mérité de gagner cette compétition.»

Thomas Müller: «Nous avons certainement eu un soupçon de chance, mais nous avions Manuel Neuer dans les buts. Ce n'a pas été notre meilleur match. Et je suis content d'avoir pu montrer encore une fois que je ne suis pas encore bon pour le déchetterie.»

Alphonso Davies: «C'est bon, je me sens comme si j'était sur le toit du monde. Des moments comme ça, tu en rêves quand tu es enfant. Honnêtement, je n'arrive pas à y croire, gagner la Ligue des champions, c'est le plus haut niveau. Je suis heureux de faire partie de cette équipe.»

00h18: «Neymar qui passe à côté», allégorie de cette soirée pour le Brésilien. 

Next time baby.
Next time baby. - Manu Fernandez/AP/SIPA

 

00h09: Ah, Thiago Silva qui est venu parler aussi après son tout dernier match sous le maillot du PSG. 

 

00h02: La parole est au Premier ministre, mesdames messieurs. 

 

23h59: Très, très bonne question. Impériale encore manuelneuya ce soir. 

 

23h55: Au final, il y a une certaine logique à devoir attendre un peu pour la gagner, cette C1. Atteindre la finale, ça te permet déjà de passer un joli palier. Il faut y revenir dans un ou deux ans pour poursuivre le processus. 

23h51: Globalement, j'entends assez peu de regrets côté parisien. Ils le disent pour la forme mais ils sont conscients d'avoir souffert face à un gros gros collectif. On ne peut pas leur enlever qu'ils auraient dû marquer au moins une fois. Est-ce que ça aurait suffi, comme le dit Tuchel ? Pas sûr du tout, mais bon. 

23h44Et hop, au tour de Marquinhos >>

«On a des regrets, c’est normal. Une finale, il faut la gagner. On est fiers quand même, personne ne croyait en notre parcours, passer ce cap. Déception parce qu’on n’a pas gagné, on veut toujours pus, mais on doit continuer sur ce chemin, avec ces sacrifices, cette complicité, cette solidarité sur le terrain. C’est le moment de revenir à notre quotidien, penser à prochaine saison, voir ce qu’on peut faire de mieux.

On a joué avec nos armes, eux aiment possession, jouer haut, on a essayé de récupérer le ballon et de jouer avec nos attaquants très vite pour leur faire mal. On a réussi parfois, mais on n’a pas réussi à convertir en buts. Dans une finale il faut concrétiser. Eux ont su le faire une fois.

Neymar et Mbappé ? Tout le monde a essayé de faire de son mieux. On aurait pu tous faire mieux. Ce n’est pas de la faute de nos attaquants, tout le monde a sa responsabilité.»

23h36Et Thomas Tuchel dans la foulée. Je vous mets ça pêle-mêle >>

«C’était un combat, vraiment. Je ne sais pas si on pouvait observer à la télé, mais depuis le bord du terrain je peux vous dire qu’on a tout donné. C’est ce qu’on attend d’une finale. J’avais le sentiment que le premier but donnerait le résultat du match. Je suis fier de mon équipe, de notre mentalité, de la manière dont on joué ce match et toute cette semaine. Je suis déçu, mais pas trop. On est très proches. Il nous a manqué le premier but. On a eu les occasions. Si on marque les premiers, on gagne 1-0 le même match.

Mbappé, Neymar ? Oui on a eu des phases fortes, où ils ont douté. Il nous a manqué de l’efficacité. On veut que kylian et ney marquent toujours, mais on ne peut pas demander ça. Ney a encore fait un match avec un gros mental, et pour Kyky c’était difficile, il a été blessé, a manqué beaucoup entraînements, et c’était un petit miracle qu’il puisse être là.

Que manque-t-il au PSG ? Ce sont de petits petits détails. Aujourd'hui on a montré tout ce qui est nézessaire pour gagner le titre, mais on n’a pas eu la réussite. Il faut accepter ça, la réussite joue un grand rôle aussi. Bayern a plus de réussite peut-être parce que c’est une plus grande équipe. On doit garder ce chemin, cette qualité, ce cadre pour encore plus pousser les joueurs.»

23h29Les mots du président Al-Khelaïfi >>

«On est déçus, on est tristes, mais on n’oublie pas toutes les choses positives. On est arrivé en finale, on a perdu 1-0 mais on aurait pu marquer, c’était un match serré. On sait que la Ligue des champions ce n’est pas facile, mais je suis fier des joueurs. On a fait grande saison. Il faut accepter, travailler encore la saison prochaine pour gagner cette Ligue des champions. C’est notre objectif, on est très proches, on y croit plus que jamais. Je vois tout le monde sortir la tête haute, les joueurs ont créé quelque chose ensemble.

Comment faire pour y arriver ? On a besoin de petits détails encore. C’était notre première finale, pour le Bayern c’était la 11e. Aux supporters, je vous promets, on va encore travailler ensemble pour retourner en finale. Ce n’est pas facile d’y arriver, mais on va tout faire pour remporter ce trophée.»

23h21: Le CR de notre envoyé spécial. Tout beau, tout chaud. Tout triste. 

 

23h18: Un peu de monde sur les Champs, quand même. Avec des fumis et des feux d'artifice qui partent. DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIERE BIEN SUR. 

23h14Intéressant ce que dit Herrera encore (meilleur ratio nombre de minutes jouées / déclas avec du fond de cette saison parisienne) >> 

«Là tout de suite, on se sent comme des merdes, honnêtement. Mais on doit réflechir et on a fait quelque chose de très important. On a construit quelque chose d’important pour le club, pour nos supporters. On va réfléchir à ce qu’on a fait, au groupe qu’on a construit, aux chances qu’on a fait ensemble. Ce sera difficile de parler, de dormir, pour l'instant, mais on va essayer de revenir là (en finale). On ne va pas mettre tout ça à la poubelle. On reviendra la saison prochaine. On doit rester ensemble et le prochain rêve commence samedi.»

23h11: Et voilàààà, la 6e Ligue des champions de l'histoire du Bayern. Soulevée par captain Neuer, bien sûr. 

 

23h09: Quelle équipe quand même ce Bayern. 11 victoires sur 11 en C1 cette saison, absolument injouable depuis la reprise après le confinement (un tout petit nul concédé et sinon que des victoires). Kaisers. 

23h08: Au tour des Bavarois de recevoir leur médaille maintenant. Avant d'aller se placer sur le podium en attendant la Coupe. Autre ambiance, évidemment. 

23h06: Les Parisiens défilent sur le podium pour venir chercher leur médaille. C'est dur pour Marquinhos aussi. Et Thiago Silva qui jouait son dernier match avec le PSG. 

23h04: Le Parc des Princes, où des milliers de supporters parisiens s'étaient rassemblés, est déjà vide. Qu'est-ce que c'est triste un soir de défaite. 

23h02: Neymar toujours en larmes, inconsolable. C'est lui qui a l'air le plus touché parmi les Parisiens. Enfin, sur les images que j'ai pu voir... 

23h00: La réac de Coman au micro de RMC Sport >>

«C'est une sensation extraordinaire, beaucoup de bonheur, un parcours extra. Mon coeur est au Bayern, mais je vais pas mentir, voir mon ancienne équipe comme ça, ça me fait un peu mal au coeur. On est très heureux d’avoir gagné.

On a essayé de maîtriser le match, de mettre la pression, ils ont eu des contres mais on a su ne pas prendre de but. L’expérience a joué, mais il n’y a pas eu que ça. Je pense que c’était une belle finale, on est vraiment heureux.»

22h57: Neymar + Mbappé = 0 but sur ce Final 8. On en reparlera aussi dans les jours à venir. Parce qu'ils ont crée un nombre absolument monstrueux d'occasions pour leur équipe, mais ils ont aussi eu beaucoup de situations pour eux-mêmes. Et ils ont rarement raté autant. 

22h55: Dur dur le retour sur terre... On y croit, à cette deuxième LdC d'un club français. Mais il y a un dernier cap à passer. Ce soir c'était trop juste dans le contenu, pas assez de densité, trop de ballons balancés sur Neymar et Mbappé sans idée derrière. Contre ce Bayern, ça ne pouvait pas être suffisant. 

90e+5FINIIIIII. Fin du rêve pour le PSG, battu par le Bayern. Les Parisiens ont eu leur moment en première période, mais ça n'a pas souri. Les Allemands ont revanche ont maîtrisé leur sujet après la pause, victoire logique au final. 

90e+4: Ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin ça sent le sapin. 

90e+3: Mbappé en contre, passe pour Neymar dans la surface, le Brésilien centre-tir et Choupo tente une aile de pigeon-semelle chelou. RIP ma chaise de bureau. 

90e+2AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH Choupo qui peut pas la mettre c'est pas vraiiiiiiiii !!

90e: Lol Mbappé il était hors-jeu, il a quand même frappé avant que ça siffle, à 5 mètres du but, et Neuer l'a sorti. Le truc qui finit de te flinguer le moral quoi... 

88e: Kyky c'est quoi ce centre au 8e poteau ?? Y'a personne là baaaaaaaaaaas. Et surtout pas Choupo, qui attendait au point de péno. 

87e: Ça joue plus du tout au foot depuis 10 minutes c'est insupportable. Arrêt de jeu sur arrêt de jeu sur arrêt de jeu. Et ça fait bien l'affaire du Bayern. 

85e: Alors que tout va bien à Marseille, en revanche (via notre journaliste sur place).

 

83e: Alors, il y aura peut-être un miracle pour les Parisiens dans les minutes à venir, mais là vraiment on ne le voit pas DU TOUT venir. Je ne vois pas où est l'ouverture...

81e: Allez mais faut arrêter de discuter et jouer, bordayl. Dans 10 minutes c'est les larmes là. 

79e: Bernat blessé, Kurzawa dans la place. Et surtout, CHOUPO QUI ENTRE à la place de Di Maria. Choupo avant Icardi, sérieux ? Je veux bien qu'il ait marqué contre l'Atalanta, mais faudra m'expliquer pourquoi avoir acheté Icardi alors... Vraiment, je comprends pas que tu le fasses pas entrer à ce moment-là. 

77e: On ne sent pas ce petit truc en plus là côté parisien, je suis très inquiet. Comme s'ils étaient résignés. J'espère me tromper. 

75e: Force est de constater que l'entrée de Verratti n'a rien changé. Beaucoup trop compliqué de se mettre au niveau en entrant comme ça après une blessure... Le PSG n'arrive toujours pas à garder un peu le ballon pour se montrer dangereux. 

74e: Oh mais attendez, on voit le ralenti du contact entre Kimmich et Mbappé, là, et y'a faute en fait. L'Allemand lui chope le mollet, ça pouvait clairement se siffler. 

73e: Rhaaa mais ça fait 1-0 contre Paris et Mbappé se retrouve encore à 6 contre 1 sur ce ballon, là. Il ne pouvait qu'essayer de gratter un péno, il a tenté, ça n'a pas marché. 

72e: Deuxième changement parisien, Draxla remplace Herrera. Icardi ne dervait pas tarder à entrer aussi. De toute façon y'a plus à se poser de questions là. 

70eAaaaaaaaaah Marquinhos elle est énorme cette occase !! La petite passe de Di Maria pour le Brésilien qui arrive lancé en pleine surface, mais Neuer encore et toujours impassable. Aie aie aie. 

69e: Ah, Flick sort Coman pour faire entrer Perisic. Pas merci Kingsely (petite stat' au passage, il est le 9e joueur français à marquer en finale de C1). 

 

67e: Oh Mbappé qui laisse filer ce ballon entre les jambes pour tenter de surprendre Neuer. Ça n'a même pas fonctionné un tout petit peu. 

66e: 25 minutes pour mettre un peu le pied sur le ballon et jouer au foot. C'EST MAINTENANT, ou sinon on va tous se coucher très tôt ce soir. 

64e: Allez, petite pause. Et Verratti qui entre à la place de Paredes. Il va faire du bien l'Italien, espérons qu'il se mette vite dans le rythme par contre. Pas simple quand tu reviens comme ça. 

62eComan encore qui reprend au second poteau et Thiago Silva qui dégage comme il peut !! Mayday mayday, les Parisiens sont en train de prendre l'eau.

61e: Ouuuuh Lewandowski tout près de mettre le deuxième !! Attention de pas sombrer tout de suite. Faut passer les cinq prochaines minutes et se remettre dedans là. 

60e: Le coup du mec qui marque contre son ancien club... Merci pour l'originalité les gars. Bon bon bon, va falloir SE BOUGER les Parisiens. 

59eLE BUT DE COMAAAAAAAAN !! Mais comment ils peuvent se retrouver à trois contre un au second poteau les Munichois c'est pas possible ??!! Tête très bien placée du Français, rien à dire. 

58e: Rha mais Süle qui dévie ce contrôle orienté de Di Maria du talon sans faire exprès... Le mec regardait même pas le ballon, c'est indécent. 

56e: Neymar, Mbappé et Di Maria se font découper à chaque prise de balle. Les Allemands sont montés d'un cran dans l'agressivité, clairement. C'est qu'on approche du money-time hein. 

54e: Rythme un peu bizarre en ce début de seconde période. Beaucoup de fautes, personne n'ose trop se livrer. La première occase va réveiller tout le monde. 

52e: Paredes qui vient chauffer Gnabry après une grosse semelle sur Neymar. Carton jaune pour les deux au final... Bon il faut dire qu'il l'a bien soulevé, l'Argentin. 

50e: Le corner à la Bavaroise. C'est comme à la Rémoise, sauf que tu recules jusqu'à la ligne médiane après la première petite passe. C'est bien, on prend. 

48e: Mais COMMENT tu peux rater cette passe Kehrer c'est pas possible ?? Neymar il est à 5 mètres sérieux... Y'avait une énorme situation à jouer làààààààààà. 

46eALLEZ ON EST REPARTI A LISBONNE. Aucun changement, il faudra encore attendre un peu pour voir Verratti. 

21h57: Un poil plus à froid, deux-trois choses à dire.

  • Si l'arbitre siffle contre Kehrer sur la dernière action y'a rien à dire. Coman joue pas bien le coup parce qu'il s'effondre de manière un peu trop voyante. 
  • Comment il peut encore y avoir 0-0 ??
  • Va falloir que le PSG change quelque chose au milieu parce que même s'il y a eu des situations (et même plus de tirs côté Paris je pense), le Bayern maîtrise un peu trop facilement. Y'a pas de suivi dans le jeu parisien. 

45e+1Allez, MI-TEMPS, après une dernière frayeur sur un contact entre Kehrer et Coman dans la surface. Toujours 0-0 dans cette finale, mais ce ne sont pas les occases qui ont manqué. Neymar et Mbappé ont eu la leur, Lewandowski a tapé le poteau en retour, et le Bayern qui a globalement dominé cette première période. On souffle un peu et on se retrouve dans quelques minutes. 

45eEt Navas qui s'interpose parfaitement dans la foulée ! Qu'est-ce que c'est que ce match ?!

45eNAAAAAAAAAAN LA FRAPPE TOUTE MOLLASSONNE DE KYKY ??!!!? Après un une-deux éclair avec Herrera dans la surface, Mbappé est en situation parfaite mais il fait une passe à Neuer, pourquoi ??

43e: Je vous cache pas que là, on attend la mi-temps avec impatience. Paris n'est pas franchement en danger mais on sent que ça recule petit à petit, y'a comme un mauvais pressentiment. Faut casser la dynamique. 

42e: Ah, voilà une bonne percussion de Neymar à partir du milieu. Ça se termine pour un ballon perdu à l'entrée de la surface face à la grosse défense allemande, mais au moins il y a eu un peu de mouvement là. 

41e: Il manque clairement un Marco Verratti pour nettoyer tout ça au milieu et sortir des bons ballons. Sûr que Tuchel y pense, on le verra peut-être au retour des vestiaires. 

39e: Le temps fort parisien est bel et bien terminé. Ça a duré dix minutes, à partir du quart d'heure de jeu, mais là c'est à nouveau très compliqué. Neymar n'arrive pas à mettre son équipe dans le sens de la marche à partir du milieu, mais il n'a pas beaucoup de ballons ressortis proprement pour l'aider non plus. 

37e: Le PSG souffre beaucoup sur son côté droit, celui où attaquent Coman et Davies. Autant les deux Bavarois sont en difficultés face à Di Maria quand ils ont pas le ballon, autant Kehrer prend un bouillon complet quand c'est l'inverse. Et Herrera a du mal à venir l'aider. Ça me rappelle Pavard vs Hazard en première période de France-Belgique au Mondial. 

34e: On profite d'un mini temps mort dans cette première période pour s'hydrater un peu. Il y a un rythme de FOU dans ce match, c'est incroyable qu'il y ait encore 0-0. Ça va se décanter avant la pause cette histoire. 

32eLA PARADE DE NAVAS ! C'EST UN MIRACLE. Lewadowski met une tête à bout portant, le gardien parisien la sort je sais pas comment enfin si avec les poings mais c'est venu teeeeeeeeellement vite. 

30e: Je peux vous dire que Di Maria est en train de se chauffer là depuis 10 minutes, c'est quelque chose. Y'a Coman et Davies sur le côté gauche munichois qui sont partis pour quelques tours de reins. 

28eOh Herrera elle partait bien cette demi-volée !! Goretzka qui passait par là qui qui la contre complètement par hasard, zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. 

26e: Coup dur pour le Bayern, Boateng est blessé et doit sortir. Süle le remplace, comme en demi-finale. Bonne nouvelle pour le PSG en revanche, parce que Süle c'est pas une remorque qu'il a c'est un camping-car. 

25e: Ça s'anime en tout cas, on vient de vivre 5-7 minutes en apnée là. Qu'est-ce que ça va vite des deux côtés... J'ai le coeur à 180.

24eAaaaah la frappe de Di Maria qui s'envole ! Si seulement il avait un pied droit l'Argentin... Sublime petite passe de Herrera au passage, qui met trois Allemands dans le vent dans un mini périmètre. 

22eLE POTEAU DE LEWANDOWSKI !! Ça vient même pas d'une bonne situation, mais le Polonais récupère le ballon et arrive à se retourner. Sa frappe est molle-écrasée-avec des vieux rebonds mais Navas ne peut aller la chercher, heureusement ça tape le poteau. Quelle frayeur. 

19e: Quelle occase, mais quelle occase... Et ça part ENCORE une ouverture côté gauche pour Mbappé, entre Kimmich et Alaba. Clairement, il est là le bon filon. 

17eNEYMAAAAAAR l'énorme occase pour le PSG !! Mbappé en profondeur, encore, qui la donne pour Ney qui frappe du gauche comme elle vient mais Neuer la sort avec sa spéciale façon gardien de hand. Et derrière il empêche le Brésilien de la remettre dans l'axe. Quel gardien. 

15ePOUAH cette ouverture de Paredes ! Exceptionnelle. Passe en une touche de l'intérieur qui casse la ligne défensive bavaroire, ça arrive sur Mbappé mais Kimmich le lit bien et ne fait pas prendre par son enchaînement dribble exter' - frappe enroulée. Un peu prévisible en même temps.

14eMbappééééé c'est contré noooon !! Centre contré de Bernat qui revient dans les pieds de Kyky, elle partait très bien sa reprise mais Goretzka était là. 

12e: Aaaaah si Coman et Muller avaient vu à droite, Gnabry était SEUL AU MONDE. Mon petit coeur s'est arrêté une seconde. Attention Herrera, la perte de balle plein axe au départ de l'action t'as pas le droit. 

10e: L'Argentin qui vise le second poteau... là où il n'y avait absolument aucun Parisien à trois mètres à la ronde. Le PSG reste quand même dans le camp adverse. 

9e: AH, voilà un bon ballon récupéré dans le camp allemand. Et faute sur Kyky qui avait accéléré très fort. Bon petit coup franc (excentré) à jouer pour Di Maria. 

8e: Les Allemands arrivent beaucoup trop facilement jusque dans les 30 derniers mètres parisiens. Alors ça peut être une tactique pour les aspirer et lancer les fusées en contre, mais pour ça il faut récupérer des ballons. Ce qui n'est pas le cas pour le moment. 

7e: Toujours AUCUN ballon pour les trois de devant côté Paris. Le Bayern met une grosse grosse pression d'entrée. 

5e: De la capacité de Kehrer à tenir Coman dépendra une grande partie de l'équilibre de ce match. Si je puis me permettre de donner mon avis. Pour l'instant ça va, il a l'air bien entré dans son match le latéral parisien. 

4e: Rho la nervosité de Verratti sur le banc déjà... Faudra qu'il entre assez vite en jeu parce qu'après les ongles il va attaquer ses doigts là Marco. 

2e: Euuh, ok Marquinhos je veux bien qu'on essaye de relancer sereinement, mais cette passe dans le dos moisie à 25 mètres de ses buts c'est non. En vous remerciant. 

1èreGOOOOOOOOOOOOOOO. Messieurs, faites-nous rêver. 

20h59: J'ai les mains moites. Très. Beaucoup. 

20h57♪♫♪♫ Ils sont les meilleurs ♪♫♪♫ 

20h53: «J'aime ces bruits de crampons dans les couloirs» (à dire avec la voix d'OSS 117)

20h50: Les joueurs sont en train de sortir des vestiaires. ON Y EST ON Y EST. 

20h48: Ça vaaaaaaa, les mecs veulent nous faire peur.

(bon en vrai ça marche un peu)

20h45: 15 MINUTES !! L'heure du dernier pipi. Après on s'arrête plus. 

20h43Je vois BoulogneBoy dans les commentaires qui peine à trouver des raisons d'être optimiste avant cette finale. A ce point là ? Franchement c'est du 50-50 ce match non ? Le Bayern a l'expérience et monsieur 89 buts marqués cette saison, mais l'élan parisien, le trio Mbappé-Neymar-DM, tout ça, c'est pas rien non plus. Faut y croire mec !

20h41: Une dernière lecture pour la route. La dernière fois qu'Anerel a disputé une finale de Ligue des champions, ça s'est terminé par une masterclass. Vous serez prévenu.

 

20h38: Avec mon collègue on était en train de se faire un mauvais film sur une blessure de Neymar à l'échauffement. Il est vraiment temps que ça commence, on se met tout seul dans le dur là c'est une horreur. 

20h36: PILE POIL. Elle serait pas belle l'histoire? 

(Sachez que Poitiers entame sa saison de N3 le week-end prochain, pour sa part)

20h33: «Action, pas but.» Ah non c'est pas ça cette fois-ci. 

 

20h30: Il a dit aussi qu'il avait préféré s'appuyer sur des joueurs qui pouvaient jouer tout le match (ce qui n'est pas le cas de Verratti, donc), et que ça lui apporterait plus de solutions pour changer en cours de match. 

20h27Thomas Tuchel au micro >>

«C'est la compétition la plus difficile à gagner, et nous sommes en finale. Très heureux, maintenant il faut gagner. Les dernières deux-trois heures avant le match, c'est pas facile à gérer ! Pas agréable. Je sens bien mes joueurs, c'est important de faire la même chose que d'habitude avant ce match. Ça n'aide pas de trop penser au contexte. Il faut profiter de jouer, de combattre ensemble, c'est un rêve pour tous les joueurs. C'est là, c'est maintenant, il faut le vivre. 

Le soutien des supporters? C'est incroyable ! J'ai vu des images après nos victoires, je ne peux pas imaginer quelle fête on fera demain si on revient avec la coupe.»

20h23: Lisbonne est parisienne depuis 10 jours. De toute façon, Valdo le disait dans son interview, sa ville n'avait pas le choix. 

 

20h21: Anne Hidalgo vient de parler sur RMC. Alors, si Paris gagne, il faut faire la fête, MAIS DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIERE. Donc vous serez gentils de vous prendre dans les bras à un mètre les uns des autres, merci d'avance.

20h19: Je propose une petite visite amicale de Teddy à Manuel Neuer dans le couloir avant d'entrer sur la pelouse tout à l'heure. Juste comme ça. 

 

20h17: Aaaaaah c'est long !! Je veux être au coup d'envoi, làààààààààààààààà. 

20h14: Les gardiens sont les premiers à sortir pour l'échauffement. Oui mon Keylor, je suis bien content de te voir. 

20h10: Allez, on va se fait un petit plaisir. Pour moi et mon grand âge, quand j'entends PSG-Bayern je pense tout de suite à ça. Souvenir d'enfance, des soirées LdC présentées par Roger Zabel et de quand on apprenait la géo avec le parcours des clubs français (le Rotor Volgograd !!)

 

20h07: Je vous ai déjà dit que mes collègues avaient du talent ? Encore un très bon pap avant cette finale, sur l'entente Neymar-Mbappé. Enjoy. 

 

20h03: L'ambiance aux abords du Parc mes petits potes... J'ose à peine imaginer si ça gagne tout à l'heure. 

 

20h01: Pas étonnante l'absence de Marco, Tuchel avait dit qu'il n'avait pas 90 minutes dans les jambes de toute façon. Le coach allemand a choisi des hommes avec du rythme pour ne pas rater l'entame. Verratti pourra entrer plus tard s'il y a besoin de voir un peu plus le ballon au milieu de terrain. 

19h59: Et pour le Bayern, Flick a choisi de titulariser Kingsley Coman, qui prend la place de Perisic. Pour le reste c'est du classique. 

 

19h58: Sans plus attendre, les compos ! C'est ce qui était annoncé côté PSG, à savoir que Navas est bien là dans les buts, et que Verratti va commencer sur le banc. Tutu n'a pas touché à son 4-3-3 de la demie sinon. 

 

19h56: Nous voilà de retour après cette petite expédition culinaire de fort belle facture. Repus et chauds comme jaja. 

19h30Allez à tout de suite !

19h30: Mais je ne vais pas vous laisser comme ça, alors voilà un peu de lecture. L'immense Valdo a répondu aux questions du non moins immense (à l'échelle du 94) William Pereira dans un café lisboète. Et c'est très intéressant. 

 

19h30: On prend l'antenne dans quelques minutes, juste le temps d'aller chercher à manger avec chef Beber pour tenir jusqu'au bout de la nuit.

19h30: ET HOP. Pour le moment d'histoire, c'est par ici que ça se passe. Après le live de la journée, on bascule sur celui du match proprement dit. A 1h30 du coup d'envoi, on est dans un état assez aléatoire, entre sérénité et sudation inhabituelle.

Le D-Day. Enfin. Cela fait neuf ans que QSI et les supporters du PSG attendent ce moment. Depuis que les Qataris ont racheté le club, tout a été mis en oeuvre pour remporter la Ligue des champions. Il y a eu des éliminations logiques, des déceptions, des humiliations. Un long chemin, qui débouche ce soir à Lisbonne, où les Parisiens sont à 90 minutes d'une victoire historique. Pour devenir le second club français a remporté la C1 après l'OM, il faudra passer sur le corps du Bayern Munich. Pas une mince affaire, mais une mission à la portée de Mbappé, Neymar et tous les autres. 

>> Qui dit match XXL dit avant-match XXL... On se donne rendez-vous à 19h30 pour suivre cette finale tous ensemble.