Strasbourg-Guingamp: Parce que les Bretons ont «montré un autre visage» contre le Racing, Jocelyn Gourvennec est confiant pour le maintien

FOOTBALL Face au Racing, les Bretons ont décroché le point du nul samedi à la Meinau

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg-Guingamp au stade de la Meianu
Strasbourg-Guingamp au stade de la Meianu — FREDERICK FLORIN / AFP

Lanterne rouge avant le coup d’envoi, Guingamp devait prendre des points samedi sur la pelouse du stade de la Meinau. Après une rencontre aux multiples revirements, l’EAG a décroché le point du nul (3-3) en marquant un but à la 86e minute contre Strasbourg. Laissant au passage la dernière place de Ligue 1 à Caen, battu samedi par Angers. « C’est un match qu’on peut gagner, mais qu’on peut perdre aussi, a débuté Jocelyn Gourvennec face aux journalistes. Le regret qu’on peut avoir c’est d’avoir mené deux fois à l’extérieur et de se faire ramener trop vite. »

Les Bretons ont même été renversés, lorsque Ludovic Ajorque marqua le troisième but alsacien de la soirée à la 73e minute. Mais « on ne lâche pas, on a du répondant, du mental, on s’accroche », dixit le coach guingampais, et son équipe est alors revenue au score à la 86e par Jérémy Sorbon. « On va se contenter du point », ajoutera-t-il.

« Armés pour lutter jusqu'au bout »

Le tacticien se réjouit notamment d’avoir vu son collectif « montrer un autre visage que lors de nos deux précédents déplacements, à Montpellier (2-0) et Toulouse (1-0). Si on montre ce visage à l’extérieur on prendra des points. On a été un peu plus acteur par rapport à nos derniers matchs à l’extérieur ». Et de conclure, confiant : « On est armés pour lutter jusqu’au bout ».

Jocelyn Gourvennec a assuré ne pas vouloir se focaliser sur leurs adversaires directs pour le maintien. Histoire de concentrer l’énergie bretonne sur le destin de l’En Avant.