France-Luxembourg Espoirs: A quand un jeune du Racing club de Strasbourg chez les Bleus?

FOOTBALL Les Bleuets affrontent le Luxembourg au stade de la Meinau de Strasbourg mardi...

Alexia Ighirri avec Bruno Poussard

— 

France-Luxembourg Espoirs: A quand un jeune du Racing club de Strasbourg chez les Bleus?
France-Luxembourg Espoirs: A quand un jeune du Racing club de Strasbourg chez les Bleus? — Dimitar DILKOFF / AFP
  • Alors que les Bleuets jouent ce mardi (20h45) contre le Luxembourg au stade de la Meinau, la question peut donc à nouveau se poser : à quand un Espoir alsacien, un joueur formé au Racing prêt à percer sous le maillot tricolore tels Morgan Schneiderlin ou Kévin Gameiro ?
  • « Il faut être indulgent avec nous parce que forcément, puisqu’on a ouvert le centre officiellement il y a un an, nous sommes un tout jeune centre de formation. Il nous faudra trois, quatre ans. Mais on ne désespère pas d’en avoir un plus vite », répond son directeur François Keller.

La dernière fois que les Bleuets ont foulé la pelouse de la Meinau à Strasbourg, victoire contre l'Ukraine (2-0) en 2015, Adrien Rabiot et les désormais champions du monde Benjamin Pavard, Thomas Lemar et Corentin Tolisso étaient là. Mardi contre le Luxembourg (20h45), alors que le public strasbourgeois aura l’occasion de fêter la qualification des tricolores pour l'Euro 2019 tout juste acquise, il faudra compter sur Moussa Dembélé, Christopher Nkunku ou Paul Bernardoni.

Entre ces deux dates, Strasbourg a retrouvé la Ligue 1 et son centre de formation son agrément, après une période de sommeil due à la relégation administrative du club alsacien.

« Il nous faudra trois, quatre ans »

La question peut donc à nouveau se poser : à quand un Espoir alsacien, un joueur formé au Racing prêt à percer sous le maillot tricolore tels Morgan Schneiderlin ou Kévin Gameiro ? « Il faut être indulgent avec nous parce que forcément, puisqu’on a ouvert le centre officiellement il y a un an, nous sommes un tout jeune centre de formation. Il nous faudra trois, quatre ans. Mais on ne désespère pas d’en avoir un plus vite », répond son directeur François Keller, « content que les Espoirs viennent à la Meinau pour qu’on puisse montrer à nos jeunes ce que c’est que le haut niveau ».

S’il sent que « ça peut aller vite », c’est que le boss du centre de formation voit du potentiel. Citant le milieu Youssouf Fofana (19 ans, buteur vendredi lors du succès en amical du Racing contre Dudelange (3-1), ou Mohamed Simakan (18 ans) « auteur d’une bonne préparation avec les pros avant qu’il ne se blesse ».

Les meilleurs Alsaciens sont de retour au Racing

François Keller poursuit : « C’est sûr que lorsqu’on a huit joueurs à potentiel, plutôt que deux ou trois, il est plus facile d’en avoir plusieurs qui percent en équipe de France. Mais franchement cette année on a signé les meilleurs Alsaciens des années 2003, 2004, 2005. Ils sont tous chez nous. Ça augmente forcément nos chances d’en avoir un en Bleu. On est des optimistes ! »

Même optimisme chez Ilan Blindermann, directeur général de la Ligue Grand Est : « Strasbourg est reparti sur une dynamique, ils vont rattraper le temps perdu avec leur maillage ». C’est le vœu formulé par la ligue, au vu des conséquences que cela peut avoir sur le territoire : « En termes d’image, de dynamique, d’attachement et d’identification des joueurs, des stars locales comptent. Economiquement, aussi, car lorsqu’ils signent des contrats pros, des aides sont reversées aux clubs formateurs. C’est un cercle vertueux pour une région d’avoir des quelques jeunes du cru au plus haut niveau. » Vivement le prochain grand cru donc.

>> A lire aussi: Gameiro, «Strasbourgeois de cœur» et «joueur de classe mondiale» formé au Racing