Coup du foulard, but magique et passe dé'... Quand le PSG en a marre, il n'a qu'à la passer à Neymar

FOOTBALL Contre Troyes, Neymar a été le sauveur du PSG...

Aymeric Le Gall

— 

Neymar, lors de PSG-Troyes, le 29 novembre 2017.
Neymar, lors de PSG-Troyes, le 29 novembre 2017. — Christophe Ena/AP/SIPA
  • Le PSG s'est imposé dans la difficulté face à Troyes (2-0), au Parc des Princes. 
  • Comment souvent quand il galère, Paris se tourne vers son joyau brésilien. 
  • Auteur d'un but et d'une passe décisive, Neymar a été l'homme du match contre Troyes. 

De notre envoyé spécial au Parc des Princes

Le football se joue à onze contre onze, mais à la fin, c’est Neymar qui fait la diff'. Mercredi soir, face à des Troyens plutôt joueurs, et alors que le PSG et sa demi-équipe bis galéraient à percer la muraille de l’aube, c’est une nouvelle fois le Brésilien qui a pris tout le monde sur son dos et qui est allé offrir comme un grand un nouveau succès au PSG.

Alors ok, on sait très bien que Paris n’a pas claqué 222 millions d’euros sur Neymar uniquement pour qu’il le sorte de la galère contre l’Estac, mais si au passage il peut quand même le faire, tout le monde est content. Car mercredi soir, sans son n°10 brésilien, et face à une équipe de Troyes plutôt joueuse (quoique très souvent retranchée dans ses 30 derniers mètres), on n’est pas sûr que le PSG aurait réussi à quitter le terrain avec les trois points.

Super-Sauveur

On va même aller plus loin : l’année dernière, lors d’un match comme ça, contre un promu recroquevillé dans sa surface et donc très chiant à jouer, le Paris Saint-Germain aurait très probablement laissé des plumes et partagé les points avec son adversaire. Mais cette saison, quand les choses vont mal et que le doute se pointe pour claquer la bise au PSG, les Parisiens ne se posent plus la question. Ils filent la balle à Neymar et ils font comme nous, ils sortent le pop-corn et admirent le monstre en action.

>> A lire aussi : VIDEO. Ligue des champions: On a retrouvé le grand Neymar, et contre le Celtic il a payé sa tournée générale

Une semaine plus tôt, en Ligue des champions contre le Celtic, c’est déjà vers lui que tout le monde s’était tourné pour remettre les pendules à l’heure quand l’équipe était menée un à zéro. Sans forcer son talent, l’ancien Barcelonais avait pris les choses en main en claquant un doublé en moins d’un quart d’heure et ouvert la voie à une soirée classée X (7-1). Mercredi soir, rebelote donc, le Brésilien a ressorti son costard de super-sauveur.

« Il vaut largement l’argent dépensé »

Alors que, sans être franchement bidon pour autant, le PSG galérait à se créer de vraies occases de but et que le chrono défilait à toute allure, Neymar a surgi et percé le mur troyen d’une frappe magistrale du pied gauche. Et en plus d’avoir régalé le Parc avec des gestes qu’on a parfois du mal à comprendre à vitesse réelle (comme sur ce cassage de rein sur un défenseur troyen enchaîné par un centre en coup du foulard), « Ney » a achevé son œuvre en délivrant une passe dé' à Cavani​ en toute fin de match.

Tout heureux d’avoir enfin pu jouer un match plein, Thomas Meunier s’est arrêté en zone mixte et, très rapidement, la discussion a forcément basculé côté Brésil. « Ce soir je crois qu’on peut remercier Neymar, a admis le Belge. Certains diront qu’il n’a pas fait le match de sa vie mais il est toujours efficace, il provoque énormément… Ouais, il vaut largement l’argent dépensé. » Nous, on va peut-être attendre autre chose qu’un PSG-Troyes pour conclure ça, mais c’est vrai que ça en prend quand même le chemin.