«High kick» d'Evra: Le supporter frappé espère ne pas être interdit de stade

FOOTBALL Il s’agit d’un habitué des déplacements de l’OM…

J.L.

— 

Une altercation a éclaté entre Patrice Evra et des supporters olympiens.
Une altercation a éclaté entre Patrice Evra et des supporters olympiens. — Luis Vieira/AP/SIPA

Les quelques supporters que nous avions pu contacter vendredi, avaient évoqué un habitué des matchs de l’OM, au rendez-vous de presque tous les déplacements européens. Un garçon sans histoire,pas forcément ravi de se retrouver en Une de l’Equipe sous le crampon d’Evra et surtout aucunement désireux de donner sa version aux médias.

>> A lire aussi: VIDEO. Fernand Lopez, coach de MMA: «Si on parle technique, l'idée du coup de pied d'Evra est géniale»

L’Equipe du jour nous en apprend en peu plus sur l’intéressé. Un peu plus de 20 ans, membre des Fanatics, un petit groupe du Virage Nord, et même pratiquant occasionnel de box thaï. Le jeune homme, qui n’a pas souhaité porter plainte, a confié à des proches qu’il espérait simplement ne pas être interdit de présence au Stade Vélodrome, tout en menaçant de « monter à la Commanderie » si l’ancien capitaine des Bleus n’était pas sanctionné.

Ça paraît mal parti, même s’il est rentré dans l’avion affrété par le club dans la nuit de jeudi à vendredi.Dans le communiqué révélant la mise à pied de Patrice Evra, l’OM a particulièrement mis l’accent sur « le comportement inacceptable de la part d’une poignée de provocateurs ayant proféré des injures haineuses particulièrement graves à l’encontre du joueur », ajoutant que les dirigeants « utiliseraient tous les moyens de droit à sa disposition à l’encontre d’individus qui, sous couvert de leur passion pour l’OM, mettent en danger sa réputation en pénétrant sur le terrain et en injuriant un joueur au lieu de le soutenir ». Il y aura de fait plusieurs perdants dans cette histoire