Blessure grave: L'enfer vécu par Santi Cazorla, qui a failli se faire amputer du pied droit

FOOTBALL L'élégant milieu de terrain d'Arsenal n'a pas été vu sur les terrains depuis un an...

J.L.

— 

Arsenal a remporté une indispensable victoire chez la lanterne rouge Reading, 5 à 2, lundi lors de la 17e journée du Championnat d'Angleterre, grâce notamment à un triplé de Cazorla.
Arsenal a remporté une indispensable victoire chez la lanterne rouge Reading, 5 à 2, lundi lors de la 17e journée du Championnat d'Angleterre, grâce notamment à un triplé de Cazorla. — Adrian Dennis afp.com

C’est une photo choc, qui barre la Une du quotidien Marca. On y voit le talon de Santi Cazorlacomme découpé en triangle par trois énormes cicatrices, lesquelles entourent un tatouage qu’on dirait incomplet. C’est effectivement le cas, puisqu’on apprend dans ce reportage qu’il a fallu prélever des tissus sur le bras du milieu de terrain d’Arsenal pour les "transférer" sur son tendon d’Achille et ainsi sauver son pied de l’amputation.

Comment l’international espagnol, un des plus beaux joueurs de la dernière décennie, en est-il arrivé là ?Tout est parti d’une blessure à la cheville mal soignée qui l’a obligé à jouer plusieurs mois sous infiltration, avant une rechute en octobre 2016 lors d’un match de C1 contre Ludogorets. La suite est un véritable calvaire, puisque l’Espagnol se fera opérer huit fois en l’espace d’un anà cause d’une infection sur la cicatrice. « Les médecins anglais m’ont dit que si j’arrivais à remarcher un jour avec mon fils dans le jardin, je devais déjà m’estimer heureux ».

Il faudra même l’intervention in extremis d’un spécialiste espagnol pour détecter une énorme infection qui mangeait progressivement le tendon d’Achille de Cazorla. D’où la fameuse greffe de tissu depuis son bras gauche, là où il avait fait tatouer le prénom de sa fille. Le garçon a bon espoir de revenir en janvier. Franchement, ce serait une sorte de miracle.