Passion mercato: La Ligue1 a dépensé 700 millions en transferts cet été, c'est énorme

FOOTBALL On multiplie par quatre nos dépenses...

B.V.

— 

Avec Neymar, le PSG espère bien passer un cap en Ligue des champions.
Avec Neymar, le PSG espère bien passer un cap en Ligue des champions. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Les clubs français de Ligue 1 et Ligue 2 ont dépensé pour 697 millions d'euros au total lors du marché des transferts cet été, soit quatre fois plus que lors du mercato précédent, a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP) lundi sur son site internet.

«Le montant total des achats (français + étranger) a été multiplié par 4 par rapport à l'édition 2016 pour atteindre un total de 697 MEUR d'investissement», écrit la LFP qui précise que les clubs français ont dépensé pour 534 millions d'euros à l'étranger. «Dans le sens inverse, le montant total des ventes (français + étranger) a quasiment doublé pour culminer à 619 M EUR».

Le transfert de Mbappé pas compris

Le total des sommes que les clubs ont investies est même encore supérieur puisque la LFP précise que «ces chiffres n'intègrent pas les options d'achats sur joueurs prêtés dont notamment Kylian Mbappé». La pépite monégasque a en effet été prêtée pour une saison au Paris SG, un prêt assorti d'une option d'achat de 145 millions (plus 35 M EUR de bonus) qui sera levée, selon les médias français, quand le PSG sera mathématiquement maintenu en Ligue 1 la saison prochaine.

C'est donc un mercato d'une ampleur exceptionnelle qui a eu lieu en France, dopé notamment par l'arrivée du joueur le plus cher du monde en Ligue 1, le Brésilien Neymar, ravi à Barcelone contre une somme gigantesque de 222 millions d'euros, qui compte pour près de la moitié des sommes dépensées à l'étranger par la L1 cet été.

La LFP note toutefois que «les transferts en France ont connu une forte croissance marquée notamment par un nombre record de 29 opérations égales ou supérieures à 10 M EUR, soit deux fois plus que l'an passé». «Au total, 12 clubs de Ligue 1 ont été concernés par ce type de transaction», note encore la Ligue.