Ben voyons, La LFP veut sanctionner les clubs pour leurs tribunes vides (parce que c'est pas beau à la télé)

FOOTBALL C'est ce qui s'appelle cacher la misère... 

Aymeric Le Gall

— 

Le Stade Louis-II de Monaco.
Le Stade Louis-II de Monaco. — Joe Toth/BPI/REX/REX/SIPA

En France, on n’a peut-être pas le plus beau championnat d’Europe, mais on a des idées. Agacé par les faibles affluences dans les stades français (enfin, surtout par le fait que cela se voit à la télé), le directeur général de la LFP, Didier Quillot, a émis l’hypothèse de sanctionner financièrement les clubs qui ne rempliraient pas les tribunes situées en face des caméras de télé. Une technique employée en Espagne depuis la saison dernière qui serait censée montrer aux téléspectateurs que nos stades sont bien garnis.

Désertion des stades

Pour le coup, je ne tomberais pas dans la facilité en me moquant du stade Louis II ou du Stadium de Toulouse (très, très clairsemés tout au long de la saison), car le nœud du problème est ailleurs. Oui, au lieu de réfléchir à la manière de rendre notre championnat véritablement plus attractif, nos dirigeants préfèrent bricoler des solutions cache-misère.

En choisissant de dire amen aux diffuseurs télés (multiplications des plages horaires, matchs de Ligue 2 le vendredi à 20h, alors que beaucoup de gens sortent à peine du boulot), la LFP a elle-même favorisé cette désertion des stades. Et maintenant ça pourrait être aux clubs de payer. Chapeau bas, messieurs.