Le PSG a envoyé un courrier à l'UEFA pour se plaindre de l'arbitrage contre le Barça

FOOTBALL Ça ne changera rien pour cette fois, mais qui sait peut-être à l’avenir…

N.C.

— 

L'arbitrage de l'Allemand Deniz Aytekin lors de Barcelone-PSG (1-6), le 8 mars 2017 en 8e de finale retour de Ligue des champions, a été très critiqué.
L'arbitrage de l'Allemand Deniz Aytekin lors de Barcelone-PSG (1-6), le 8 mars 2017 en 8e de finale retour de Ligue des champions, a été très critiqué. — LLUIS GENE / AFP

Ce qui est fait est fait, etla déroute subie au Camp Nou en 8e de finale retour de Ligue des champions (1-6) restera historique. Mais le PSG estime qu’il a été victime de décisions arbitrales incorrectes de la part de l’Allemand Deniz Aytekin, et aurait envoyé un courrier en ce sens à l’UEFA, selon les journaux Marca  et La Gazzetta dello Sport mardi.

>> A lire aussi: «C’est clair que je fais faute sur Di Maria», Paris s’est salement fait voler par l’arbitre

Marca rapporte que les dirigeants parisiens ont consulté des arbitres internationaux pour étayer leur dossier. Ils savent bien que ces décisions sont des histoires d’interprétation, mais l’accumulation de situations litigieuses arbitrées toujours dans le même sens leur semble anormale.

Parmi les erreurs supposées relevées - une quinzaine d’après Le Parisien -, on retrouve, dans l’ordre chronologique :

  • La main de Mascherano dans la surface
  • Le second carton jaune oublié pour Piqué
  • La grosse faute volontaire de Neymar non sanctionnée
  • La main de Piqué dans la surface
  • Le tacle par-derrière de Mascherano dans la surface
  • Le penalty accordé à Suarez

Le PSG ne s’attend évidemment pas à ce que le match soit rejoué, contrairement à ce que demande une pétition lancée à Madrid et qui marche plutôt bien sur les Internets. Mais faire comprendre que l’on ne laisse pas marcher sur les pieds sans rien dire pourrait éventuellement aider un peu à l’avenir. « Le PSG a besoin de plus de respect en Europe, car je crois que pas mal de choses qui se sont passées mercredi ne sont pas normales », avait notamment déclaré Unai Emery après la rencontre.