Ligue des champions: Le Real souffre à Naples mais s'en sort... Le Bayern en recolle 5 à Arsenal... Revivez ces 8es de finale en direct

FOOTBALL C'est parti pour les huitièmes de finale retour, et pas avec n'importe quels matchs...

N.C.

— 

Naples fait souffrir le Real Madrid, en 8e de finale retour de Ligue des champions, le 7 mars 2017 à San Paolo.
Naples fait souffrir le Real Madrid, en 8e de finale retour de Ligue des champions, le 7 mars 2017 à San Paolo. — Andrew Medichini/AP/SIPA

NAPLES - REAL MADRID: 1-3
(score cumulé: 2-6)

ARSENAL - BAYERN MUNICH: 1-5
(score cumulé: 2-10)

22h43Nous on se quitte là pour ce soir... Rendez-vous demain dès le milieu d'après-midi pour suivre ensemble l'avant-match de Barça-PSG, et puis ensuite voir comment les Parisiens vont résister comme des grands à la remuntada annoncée par les Catalans. Merci d'avoir été là, bonne fin de soirée à tous et à demain ! Des bises. 

22h41: La logique dégagée des matchs aller a été respectée, ce soir, au final. On change rien pour demain hein les gars. 

93eALLEZ C'EST TERMINE. Qualifications du Real Madrid et du Bayern Munich. Naples et Arsenal ont réalisé de bonnes premières périodes, surtout les Italiens qui se sont donnés les moyens d'y croire, mais l'expérience a parlé après la pause. 

92eEt Morata qui en met un dernier pour la route à San Paolo ! Comme ça on a exactement les mêmes scores qu'à l'aller sur les deux terrains. Tout est bien carré bien rangé, c'est parfait. 

91e: On souhaite bien du courage à Wenger pour les prochains jours, en tout cas. 

90e: Et l'arbitre qui leur met trois minutes de temps additionnel. C'est pas très gentil ça. 

89e: C'est la plus grosse défaite de l'histoire d'Arsenal à l'Emirates, toutes compétitions confondues. Outch. 

87e: L'Emirates est aux trois-quarts vide, tout le monde s'est barré. Ça doit être sympa d'être sur le terrain avec un maillot, là tout de suite là maintenant. 

85eAie aie aie, j'ai pas trop envie de vous le dire, mais... 5-1 pour le Bayern. C'est même plus drôle. Doublé de Vidal (hors-jeu au départ de l'action) sur un caviar de Costa. 

83e: Comme à l'aller, en tout cas, ça a explosé après la sortie de Koscielny. Faudrait revoir l'action mais apparemment le rouge est très très sévère sur l'action du penalty. Si en plus ils sont pas aidés, les Anglais...

81e: C'est pas pour me la raconter, mais j'ai zappé juste avant le but de Costa en me disant «autant regarder Arsenal, à dix ça peut complètement craquer dans ce dernier quart d'heure». Promis c'est la vérité. 

80eEt de 4 ! C'est terrible ce qu'il est en train de se passer. Perte de balle à 30m des buts, un mec qui couvre tout le monde, et Vidal qui vient conclure d'une pichenette. 

77eLa démonstration du Bayern ! Ça fait 3-1 grâce à Douglas Costa, qui enroule une belle frappe du gauche. Du grand n’importe quoi cette fin de match, c’est plus un boulevard dans la défense anglaise, c’est une piste d’atterrissage à Orly. 

74e: Y'avait dix fois péno sur Karim, là, mais c'est pas grave. La Benz' n'a même pas réclamé d'ailleurs. De toute façon, pour maintenant. 

71e: On retourne en Italie, où les Napolitains donnent tout, quand même, pour finir du mieux possible. Et on les en remercie. 

69e: Jusqu'au bout pour Arsenal... Ils ont intérêt à aller choper la 4e place en PL sinon ça va chauffer sévère. 

68eEt hop, le deuxième du Bayern ! Robben y va de son petit pion, histoire de. 

CC72000

Et comme d'habitude à la 94ème Ramos monte sur un corner pour planter son but et qualifie le Real. On prend les paris?

>> C'était pas tout à fait ça, mais dans l'esprit tu avais vu juste, bravo à toi ! Mais il fera moins le malin contre Monaco en quarts... 

66e: Du coup, elle va être un peu longue cette dernière demi-heure, non ? Je veux ma lulu des 30 mètres d'Insigne ou Hamski pour compenser, je préviens. 

64e: Je vous passe les détails, mais j'ai oublié de vous dire qu'Arsenal était à 10, en plus. Koscielny a pris un rouge sur le péno tout à l'heure. Bye bye Gunners. Pour la septième fois d'affilée au stade des 8es de finale en Ligue des champions...

62e: Mais tellement. Que t'aimes ou pas, tu ne peux que t'incliner. 

 

60e: Ou alors on est des ouf et on se dit qu'on part sur un quadruplé de Hamsik. Comme vous voulez. 

58e: Bon alors là, c'est cuit cuit pour le Napoli. Et ça me rend un peu triste je dois dire. 

57eLE DOUBLE DE RAMOS ! Encore sur corner, encore de la tête ! Quelle machine. Et ce ballon déposé par Kroos, du caviar. 

55e: C'est moche tout ce suspense qui s'évapore dès le retour des vestiaires. J'étais contre, mais on m'écoute jamais. 

54eBUT AUSSI A LONDRES ! LEWANDOWSKI ! Le Polonais met le Bayern définitivement à l'abri, s'il y en avait besoin, en marquant sur péno. 

52e: Et bien voilà qui change tout. Le Real va pouvoir souffler un peu. Quand aux Italiens, s'ils ne marquent pas dans les 10 minutes, ils peuvent dire adieu à la qualif. 

51eET LE BUT DE RAMOS !! Sur corner, évidemment. C'est toujours ce qu'il se passe quand le Real est en difficulté. 

49e: Qu'est-ce que je les aime Kroos et Modric quand même. Au moins autant que je déteste Pepe et Ramos. Ce qui est d'ailleurs un peu dur à gérer quand on regarde le Real... 

47e: Hop hop hop cette demi-volée de Benz' dans le petit filet. Première fois qu'il se montre un poil dangereux, le Français. 

46eC'EST REPARTI !! 

21h44: Sachez, au passage, que Dries Mertens est le premier Belge à inscrire cinq buts en une seule saison de Ligue des champions. Si ça, ça vous permet pas de briller en société je sais pas ce qu'il vous faut. 

21h42: Le but de Walcott, au fait. Regardez-moi cette mine qui laisse Neuer à genoux.

 

21h38: Jamais le Real de Zizou n'avait été autant sous pression dans une première période. Et ouais. 

 

MammouthLaineux

Bonsoir Liver, Décidément, personne n'est intéressé par le « High Level ». Et pourtant, ça démarre assez fort. Zidane et sa troupe sont dans le dur. Plus qu'un but et le Real rentre bredouille à la casa...

>> Heureusement que tu es là ;) Je ne sais pas pourquoi, mais moi je vois bien Naples mener 2-0 et tenir la qualif' jusqu'à un vieux but de Ronaldo à la 87e. Enfin, on n'en est pas encore là. Ils nous régalent pour l'instant les Napolitains, vivement la 2e période !

45e+1MI-TEMPS sur les deux pelouses, sur ce même score de 1-0. C'est bien mais ça va être très dur pour Arsenal. En revanche, Naples est parfaitement dans les temps pour aller arracher une qualif'. ENORME première période des Italiens, vraiment. Le Real peut trembler. 

44e: Je ne sais pas combien de temps ils vont tenir à ce rythme les Napolitains, mais il faut en profiter. Plaisir des yeux cette débauche d'énergie. 

 

41e: HAMSIK mais il est partout celui-là c'est pas possible ! Frappe soudaine du gauche, repoussée par Navas. Immense match du Slovaque pour le moment, vraiment. Le mec a 43 poumons et une frappe de mule, c'est hallucinant. 

39e: Ah oui. En même temps quand on voit Marcelo, Pepe et Ramos se faire bouger comme ça ce soir... Ils sont pas en quarts, encore, les p'tits gars. 

 

37eLe poteau pour Mertens cette fois !! Sur un ballon contré, le Belge frappe sans contrôle et ça a bien failli tromper Navas ! 

36e: Et pendant ce temps-là, Arsenal est en train de bouger le Bayern comme jamais. Ça chauffe dur dans la surface bavaroise, avec notamment un énorme match de Walcott. 

35e: OH KOULIBALY ! Comment tu la rates cette tête ?! Il arrive lancé, tout seul, au point de péno, et la met 12 mètres au-dessus. Dommage dommage. 

33e: Celle sur le but n'était pas mal non plus, d'ailleurs. Cadeau. 

 

31e: La qualité des prises de balle et des transmissions de Marek Hamsik... Quelle régalade. Il faut absolument que vous voyiez cette passe pour Mertens, là par exemple. 

29eOH bah le voilà mais il trouve le poteau !! Le Portugais a réussi à dribbler Reina mais il s'est un peu trop excentré et il n'a pas réussi à redresser complètement le ballon. 

26e: Et voilà le Napoli à un petit but de la qualif'. ON / EST / SEREIN côté madrilène. Seul point positif pour eux, Ronaldo n'a pas encore touché le ballon. Ce qui veut dire qu'il est peut-être dans un grand soir et qu'on ne le sait pas encore. 

24eON REPART A NAPLES POUR LE BUT DE MERTENS ! Dix fois mérité pour les Italiens, qui ont fait une super entame. Et bah et bah, elle va être sympa cette soirée. 

23e: La remontada est en marche pour les Gunners ! Bon, on s'enflamme un peu, mais pourquoi pas hein. 

22eOH ET LE BUT DE WALCOTT ! Juste au moment où on en parle ! 

21e: Quelques nouvelles du match Arsenal-Bayern. Contrairement à ce qui avait été annoncé, Olivier Giroud est titulaire ! Le Français est bien là, entouré de Sanchez et Walcott. C'est Wellbeck qui n'aurait pas pu jouer, apparemment. 

19e: Alors que du côté madrilène, ça touche la cible par contre. Kroos tout à l'heure sur une volée, Bale là sur une frappe de loin. Attention. 

17e: Pas mal de débuts d'occasions pour Naples pour l'instant, mais il va falloir cadrer si vous voulez marquer les gars. 

15e: Ça, c'est clair. Les Italiens n'auront pas le droit à la moindre erreur. 

 

13e: Rho la mine d'Insigne ! Et Navas qui concède le corner alors que c'était pas cadré... 

11e: Ah, bon, y'avait hors-jeu. Mais de toute façon c'était hyper mal joué de la part de Ronaldo et de Benzema, qui s'étaient marché dessus alors qu'il y avait but tout fait au second poteau sur un centre de Bale. En revanche, cette ouverture du gauche sans contrôle de Kroos au départ de l'action, mon dieu que c'était beau. 

10e: J'ai pas regardé les chiffres, mais la possession sur ces 10 premières minutes ça doit donner à peu près ça >> Naples 95% - Real 5%. Au moins. 

8eHAMSIK encore ! La frappe qui passe à côté pour cette fois. Mais on a connu plus serein que Navas pour accompagner le ballon en sortie de but. 

6e: Tenez, pour vous rendre compte.

 

5e: Lui non, mais sur la pelouse c'est Carvajal. 

 

3e: Aaaaah Hamsik un poil trop court pour reprendre ce centre en rentrait de Ghoulam. Le Real a touché deux ballons pour le moment. 

2e: Premier corner pour le Napoli, déjà, après une frappe de Mertens. Ça commence !

1èreALLEZ C'EST PARTI ! 

20h43: BOUM le tifo. Va pas falloir encaisser un but trop vite pour le Real... 

 

20h41: Les joueurs entrent sur la pelouse de San Paolo... Je peux vous dire que ça envoie !

20h38: A Londres, Manuel a l'air chaud lui aussi. 

 

20h36: Je confirme, c'est chaud bouillant à Naples. Vraiment hâte de voir ce que ça va donner sur le terrain. 

20h33: D'ailleurs si ça se trouve on est parti jusqu'au bout de la nuit, avec séance de pénos et tout. J'espère que vous avez prévu les stocks de bière en conséquence (moi non j'ai pas le droit, je conduis). 

20h31: Voilà, comme ça vous savez tout avant de commencer. Y'a plus qu'à voir ce que tout ce petit monde nous réserve pour ce soir. Des buts, par exemple. 

20h28: Côté Bayern, on va bien verrouiller tout ça avec Ribéry, Lewandowski et Robben sur la pelouse. 

 

20h26: A noter que même quand il faut remonter 4 buts, Wenger ne met pas Sanchez et Giroud ensemble sur le front de l'attaque. On a le droit de penser que c'est dommage. LE Chilien est bien titulaire, en tout cas, après la punition du week-end dernier.

 

20h25: Direction Londres, pour Arsenal-Bayern. On suivra a priori un peu moins ce match, puisque c'est cuit pour le suspense... Mais au cas où les Gunners mènent 3-0 à la 25e, promis on rééquilibrera les choses. 

20h23: 4-3-3 aussi pour le Real, avec la BBC de retour. 

 

20h21: Alors, les compos... On commence par Naples, justement. Mertens en numéro 9, comme d'hab' cette année. Et callejon qui voudra sûrement en planter un petit. 

 

20h18: Franchement, vu qu'en ce moment le Real s'amuse à en prendre trois contre le premier Las Palmas venu, on est vraiment pas l'abri d'une soirée de folie à San Paolo. J'espère en tout cas !

20h16: Avant de parler compos, un petit mot sur l'ambiance de MALADE annoncée à Naples. Quatre heures avant le coup d'envoi, il y avait déjà près de 10.000 au stade. Complètement dingue. 

 

20h14: Et hop, de retour parmi vous. Par respect pour la gastronomie française, je ne vous dirai pas ce que j'ai mangé...

19h45: Allez, je vais manger un petit truc et on se retrouve dans une petite demi-heure pour discuter de tout ça, et suivre ces deux matchs ensemble. A tout' !

19h45: Et puis un petit quelque chose sur les déclas de Hamsik hier en conf de presse avant le Real. Le capitaine du Napoli est comme son public, chaud patate. 

 

19h45: Un peu de lecture sur les matchs du soir, pour se mettre dans l'ambiance. Tout d'abord un pap sur la fin annoncée de Wenger à Arsenal. Rien n'est fait, mais ça ne sent pas très bon pour tonton Arsène. 

 

19h45Enfin, ça c'est mon ressenti. N'hésitez pas à donner le vôtre dans les commentaires, je suis ouvert à la discussion. 

19h45: On repart fort avec les deux rencontres de ce soir, Naples-Real Madrid et Arsenal-Bayern Munich. A priori là comme ça on se dit que c'est du cuit pour les Madrilènes et les Munichois, mais on n'est pas à l'abri d'une grosse surprise. Notamment au stade San Paolo. Zidane et ses troupes encaissent pas mal de buts en ce moment en Liga, et si ça commence à tourner dans le bon sens pour les Italiens, qui sait où ça peut nous emmener. En revanche pour les Gunners, difficile d'imaginer qu'ils puissent coller un 4-0 au Bayern... 

19h45YOOOOOOO LES GENS ! Tout va bien ? On est reparti pour deux belles semaines de Ligue des champions, et franchement on est ravi. Les matchs aller ont été énormes, on attend au moins autant de ces deuxièmes manches décisives. 

Aaaaaah, on a failli attendre. La Ligue des champions vient égayer notre semaine, avec le début des huitièmes de finale retour ce mardi. Franchement, on avait hâte, vu comme les matchs aller nous avaient régalés. Ça repart fort dès ce soir avec deux superbes affiches, Naples-Real Madrid et Arsenal-Bayern Munich. Evidemment, la qualification paraît acquise aux Madrilènes et (encore plus) aux Munichois, respectivement vainqueurs 3-1 et 5-1 chez eux il y a trois semaines. Mais il ne faut jurer de rien, notamment du côté de Naples où si ça se goupille dans le bon sens pour les Italiens, on pourrait vivre une soirée mémorable.

>> Rendez-vous aux alentours de 20h15 pur se chauffer gentiment jusqu’au coup d’envoi de ces deux rencontres, qu’on suivra en même temps.